Patrimoine : des collectionneurs de fossiles et d'os de dinosaures

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Patrimoine : des collectionneurs de fossiles et d'os de dinosaures
France 2
Article rédigé par
O. Lenuzza, A. Donadini, R. Mathé, M. Chiarello, L. Setyon, S. Ripaud - France 2
France Télévisions

Il reste encore de nombreux fossiles et os de dinosaures à découvrir sur la planète. Après les musées et les chercheurs, les collectionneurs privés s'y intéressent de plus en plus. Chaque année, les ventes battent des records.

Chaque année, ils sont de plus en plus nombreux à sauter le pas. Acquérir un squelette, un fossile ou même tout simplement un os... de dinosaure. Kléber Rossillon, habitant du Périgord, est l'un d'eux : "J'ai eu ma phase dinosaure, comme beaucoup d'enfants. J'avais ma collection de petits dinosaures. Je connaissais bien sûr tous les noms [...] Jamais je n'aurais pensé un jour posséder un dinosaure. Cela ne m'était jamais venu à l'esprit." Le prix de son allosaure est de 1,128 million d'euros.

La ruée vers l'or

C'est aux Etats-Unis, dans le Montana ou encore le Wyoming, qu'ont été découverts les derniers squelettes mis en vente dans le monde. Là-bas, contrairement à la France, le propriétaire du terrain peut disposer de ce qu'il y trouve. Une fois découverts, de nombreux fossiles quittent le pays de l'oncle Sam pour le nord de l'Italie, à Trieste, là où se trouve l'un des seuls laboratoires où l'on reconstruit des squelettes, avant d'être vendu. Il y a six mois, un tyrannosaurus rex s'est arraché à plus de 25 millions d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.