Patrimoine : à la recherche de la mémoire des mineurs du Pas-de-Calais

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Patrimoine : à la recherche de la mémoire des mineurs du Pas-de-Calais
Article rédigé par
M.Buisson, L.Houeix, A.Cohen, Photos : Centre historique minier - France 3
France Télévisions

Le week-end des 18 et 19 septembre auront lieu les Journées du patrimoine. La rédaction du 19/20 vous emmène à Bruay-la-Buissière, dans le Pas-de-Calais. Elle témoigne du passé minier de la région.

C'est l'un des bassins miniers les plus anciens du Pas-de-Calais. Au milieu des briques rouges de Bruay-la-Buissière, la mémoire des gueules noires persiste. Ces mineurs, qui ont fait la fierté de la région, ont vécu dans cette cité, aujourd'hui devenue une boite à souvenirs. Jocelyne Perry est toujours partante pour partager les siens, elle parcourt la rue de son enfance. "Toute la jeunesse est là, avec mes sœurs, mes parents. Là où je jouais, et où les hommes fumaient leurs cigarettes", raconte-t-elle.

Déjà une avancée sociale

Elle est petite-fille de mineur. Sa famille s'est installée dans la cité en 1929. Une enfance heureuse partagée par l'ancien voisin de Roselyne. Le charbon rythme la vie des habitants dès la fin du XIXe siècle. C'est l'âge d'or du bassin minier. Les mines tournent à plein régime et embauchent à tour de bras de jeunes gens, la plupart venus de la campagne. Pour les loger eux et leurs familles, 42 maisons sont construites, à l'identique et à bas prix, pour un confort minimum. "42 mètres carrés, c'est petit, mais pour l'époque, c'est déjà une avancée sociale", explique Samuel Bajeux, responsable médiation culturelle à la Cité des Électriciens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.