"Le loto du patrimoine peut servir de levier" au financement de la rénovation des sites historiques selon Stéphane Bern

L'animateur de télévision était l'invité de franceinfo dimanche à l'occassion du deuxième tirage du loto du patrimoine ce soir. 

Stéphane Bern en janvier 2019. 
Stéphane Bern en janvier 2019.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Alors qu'un tirage exceptionnel du loto va se dérouler dimanche 14 juillet, ce type d'évènement "peut servir de levier" au financement de la rénovation des monuments historiques, a assuré sur franceinfo dimanche 14 juillet Stéphane Bern. En septembre dernier, une première édition du loto du patrimoine avait de générer près de 22 millions d'euros pour la sauvegarde de 269 monuments en péril. Cette deuxième édition doit financer des projets de restauration pour 121 sites. 

En 2018, on a sauvé 150 monuments sur les 269Stéphane Bernà franceinfo

L'animateur de télévision, en charge d'une mission pour aider la fondation du patrimoine à récolter de l'argent afin de sauver des monuments emblématiques en péril, a pris l'exemple du théâtre des Bleus de bar, à Bar-le-Duc dans la Meuse. "On a donné un chèque de 358 000 euros pour la restauration du théâtre et, grâce à cette mobilisation des Français qui ont joué au loto du patrimoine, les collectivités locales puis un certain nombre de mécènes ont participé. Si bien qu'ils ont pratiquement bouclé le budget à 1,3 million d'euros." 

Pour autant, pas question pour Stéphane Bern que l'État puisse s'appuyer sur les bons résultats du loto du patrimoine pour se désengager financièrement du budget du patrimoine. "Tant que je serai là, je dirai au ministre de la Culture qu'il faut absolument sanctuariser chaque année d'avantage le budget alloué", a-t-il promis. Il a également assuré qu'il serait "là pour manifester [son] mécontentement s'il en était autrement", tout en rappellent que sa mission "n'a pas à se substituer à l'Etat pour soutenir le patrimoine".