Le loto du patrimoine au secours de la collégiale Saint-Thomas de Crépy-en-Valois

Dans l’Oise, l’église de Crépy-en-Valois va bénéficier des subventions du loto du patrimoine. Une partie de la façade de l’édifice s’était effondrée en 2019.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les travaux de la collégiale Saint-Thomas de Crépy-en-Valois s'élèvent à plus d'un million d'euros.   (N. Ben Ghezala / France Télévisions)

La collégiale Saint-Thomas-de-Cantorbéry, classé monument historique depuis 1875, est le seul site de l’Oise à avoir été sélectionné pour participer à la 3e édition du Loto du patrimoine.  

Une aubaine 

La bonne nouvelle est tombée le 31 août dernier quand Stéphane Bern a annoncé les 101 nouveaux monuments qui profiteront du jeu à gratter. En juin dernier, l’animateur avait déjà dévoilé les noms de 18 sites prioritaires pour percevoir la cagnotte. Mais la collégiale Saint-Thomas qui date du XIIe siècle touchera, bel et bien, sa part du gâteau. Un soulagement pour le maire de la commune.

Ce loto du patrimoine est une aubaine parce que cela va amener de nouveau de l’argent dans la caisse.

Bruno Fortier, maire de Crépy-en-Valois

Plus d'un million de travaux

Les travaux, qui consistent à consolider la tour du clocher, s’élèvent à 1,2 millions d’euros. Une souscription en ligne lancée par la Fondation du patrimoine avait déjà permis de collecter 23 000 euros. Le chantier doit débuter dans six mois. Il pourrait durer cinq à dix ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.