Le Mobilier national s'engage pour soutenir les producteurs français de laine

Le Mobilier national promet de soutenir la filière hexagonale de la laine en utilisant des laines françaises pour la production de ses tapis et tapisseries

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un atelier du Mobilier national à Paris (13 septembre2018) (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Le Mobilier national s'est engagé à soutenir les productions françaises de la laine, en les commandant pour ses créations de préférence aux laines importées, lors du lancement mercredi d'un Collectif tricolor de professionnels de la filière.

Le Mobilier national, institution basée aux Gobelins, ancien garde-meubles de la couronne, est un haut lieu de la création textile depuis le la fondation de manufactures textiles par Colbert au XVIIe siècle. Aujourd'hui des tapis et des tapisseries du Mobilier national, destinés notamment aux ministères, ambassades et autres lieux officiels, sont encore confectionnés aux Gobelins à Paris et à Lodève (Hérault).

Le Mobilier national s'engage pour la sauvegarde des savoir-faire

Le Collectif Tricolor, composé d'organisations professionnelles et de marques textiles, s'est réuni mercredi à Paris, se fixant comme objectif d'accroître de 4% à 24% la part de laine produite et transformée en France d'ici 2024.

Depuis 2018, ses initiateurs sensibilisent les secteurs de la mode, de la décoration et du design aux caractéristiques des laines françaises et encouragent leur mise sur le marché, en partenariat avec des acteurs tels que Première Vision, Maison&Objet, Première Classe ou l'Institut Français de la Mode.

Le Mobilier national vise à terme une utilisation exclusive de laine française : "Le Mobilier national a souhaité s'engager au sein du Collectif Tricolor pour mettre ses productions d'exception au service de la sauvegarde des savoir-faire et soutenir la traçabilité de nos matières premières", a souligné Hervé Lemoine, son directeur.

300 kg de laine pour une carte blanche à Sheila Hicks


Dans un tweet, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili a salué mercredi l'initiative de "faire renaître la laine française en mobilisant toute la filière, des éleveurs aux distributeurs, en passant par les créateurs, comme le Mobilier national".

Le Mobilier national dispose de 300 kg de laines de différentes provenances locales françaises, qui vont servir en avril à l'artiste textile américaine Sheila Hicks pour une carte blanche aux Gobelins dans le cadre des journées européennes des métiers d'art.

Selon le Collectif tricolor, 6,7 millions de moutons sont élevés par des professionnels en France, principalement dans le sud du Massif central. Seuls certains types de laines à longs poils peuvent être utilisés pour les tapisseries. Or ces laines sont majoritairement importées, principalement de Nouvelle-Zélande.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.