La vente aux enchères des biens de Léopold Sédar Senghor à Caen est suspendue pour négociations à la demande du Sénégal

Le Sénégal a annoncé vouloir négocier l'acquisition de tous les lots mis en ventes, a déclaré la commissaire-priseur associée à l'hôtel des ventes de Caen.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'ancien président sénagais Leopold Sedar Senghor (1906-2001) dans l'emission "Un Noel, une vie" sur TF1 (1981). (GALMICHE/TF1/SIPA / SIPA)

Une vente aux enchères de biens ayant appartenu à l'ancien président sénégalais Léopold Sédar Senghor, prévue samedi à Caen, a été suspendue pour permettre des négociations directes avec le Sénégal qui souhaite acquérir tous ces lots, a-t-on appris auprès des organisateurs.

"Préserver la mémoire et le patrimoine"

"Nous avons été contactés par l'ambassadeur du Sénégal en France et le ministère des Affaires étrangères français pour nous présenter la demande de médiation de l'Etat sénégalais autour des lots issus de la succession de Léopold Sédar Senghor et de son épouse", a expliqué à l'AFP Solène Lainé, commissaire-priseur associée à l'hôtel des ventes de Caen.

"L'Etat sénégalais souhaite acquérir la totalité du fonds Senghor", qui appartient à une particulière et n'a rien à voir avec le fonds légué à la mairie de Verson (Calvados), a-t-elle ajouté. C'est dans cette commune, où il est décédé en 2001, que l'ancien président sénégalais avait l'habitude de passer des vacances d'été après son mariage avec Colette Hubert, une Normande, dans la propriété familiale.

Le Sénégal a annoncé vendredi se porter acquéreur des lots mis aux enchères en France pour "préserver la mémoire et le patrimoine" de son ex-président (1960 à 1980). Ces quelque 200 lots sont principalement des "bijoux et décorations militaires de Léopold Sédar Senghor" ainsi que divers autres objets, comme des cadeaux diplomatiques.

"Trouver un terrain d'entente" 

"Ma vendeuse et moi-même comprenons parfaitement l'émoi suscité par cette vente auprès des Sénégalais et des Senghoristes, nous avons donc décidé de surseoir à la vente dans un objectif de dialogue", a déclaré Solène Lainé.

La négociation est "une question de semaines", selon la commissaire-priseur, qui se veut optimiste. "L'objectif de toutes les parties est de trouver un terrain d'entente" et "si la négociation aboutit, cela signifierait l'annulation de la vente", a-t-elle dit. En cas d'échec, les lots seraient remis aux enchères en décembre.

Poète et écrivain, Léopold Sédar Senghor a été un chantre de la Négritude, un mouvement pour la défense des valeurs culturelles du monde noir qu'il a fondé dans les années 30 avec le Martiniquais Aimé Césaire et le Guyanais Léon Gontran Damas. Agrégé en grammaire française, il a été le premier Africain membre de l'Académie française. Il est décédé en 2001 à Verson à l'âge de 95 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.