Cet article date de plus de dix ans.

La péniche en béton de Le Corbusier devient un centre sur l’architecture

Curiosité parisienne du quai d’Austerlitz, la péniche en ciment armé revisitée par Le Corbusier pour l’Armée du Salut va connaître une nouvelle vie, sa troisième.
Article rédigé par Olivier Flandin
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La péniche Louise-Catherine sur les bords de Seine
 (AFP Pierre Verdy)

Construite en 1919 pour ravitailler Paris en charbon depuis Rouen, l’embarcation a été rachetée en 1929 par l’Armée du Salut. C’est à ce moment là qu’elle a été baptisée Louise –Catherine, en hommage à la peintre Louise Catherine Breslau qui a participé au financement de la structure sociale.

Le Corbusier est intervenu en 1929 pour transformer le bâtiment en véritable "asile flottant" d'une centaine de lits répartis dans trois vastes dortoirs, en modifiant tout l'aménagement intérieur avec un nouveau système de fenêtres et la création d'une terrasse.

La péniche a depuis changé d’emplacements à plusieurs reprises sur la Seine, d’abord comme colonie de vacances, avant d’accueillir les sans-abris dès 1950. Après 65 ans d’activité sociale, l’mposant chaland (8 mètres de larges et 70  de long) a été racheté par une association qui souhaite le transformer, après d’importants travaux, en centre dédié à l’architecture. 

Reportage : V.Ponsy, P.Jarry, C.Gombergh :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.