L'Aître Saint-Maclou de Rouen, site médiéval exceptionnel, rouvre au public

L'ancien ossuaire médiéval, unique en Europe, a subi une restauration qui a demandé deux ans de travail.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Aitre Saint Maclou, ossuaire médiéval du XIVe siècle, à Rouen (Seine-maritime). (NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP)

L'Aître Saint-Maclou, ancien ossuaire médiéval, unique à l'échelle européenne et construit à Rouen après la grande peste noire, rouvre samedi 18 juillet au public après deux ans de restauration, a annoncé vendredi la Métropole de Rouen.

Danse macabre

"Des centaines de compagnons (menuisiers, peintres, restaurateurs, etc...)", ont participé à ce chantier de 14 millions d'euros, précise la collectivité propriétaire des lieux. La région Normandie et l'État ont participé à hauteur de respectivement 4 et 2,2 millions d'euros.

L'édifice du XIVe siècle se compose d'une cour fermée, entourée de galeries à pans de bois ornées d'éléments de décoration en pierre ou boisés. L'élément le plus saillant de la restauration est la réouverture d'une galerie entre les deux rues qui encadrent le monument historique.

Détail d'une façade de L'Aître Saint-Maclou de Rouen, ossuaire médiéval du XIVe siècle. (PHOTO12 / GILLES TARGAT)

L'aître sera ouvert du lundi au dimanche en accès libre et gratuit. Des visites guidées sont également proposées pour expliquer par exemple le crâne à triple faces sculpté de la façade ou la cloche de la cour. Une galerie installée dans les ailes nord de l'aître et abritant des expositions ouvrira au public le 8 août.

Selon Alain Bardin, coordinateur du projet de réhabilitation, "Rouen est la seule ville d'Europe à posséder un décor de danse macabre sculptée au sein d'une cour carrée".

Avant rénovation, l'Aître attirait en moyenne plus de 300.000 visiteurs par an. Jusqu'en 2014, le monument était occupé par l'école des Beaux-Arts de Rouen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.