Journées du patrimoine : neuf visites insolites à Paris et en Île-de-France ce week-end

Les 38e Journées du patrimoine ont lieu ce week-end du vendredi 17 au dimanche 19 septembre. Trois jours dédiés aux richesses du territoire qui, contrairement à l’année précédente, ne devraient pas être perturbés par la pandémie.

Article rédigé par
Camille Bigot - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Les arcades du Palais-Royal, lieu sulfureux du XVIIIe siècle.  (MAUD DELAFLOTTE / GAMMA-RAPHO)

"Patrimoine pour tous", voici le thème de cette 38e édition. L'accent est mis cette année sur l'accessibilité du patrimoine, mais aussi aussi sur sa diversité. On  compte plus de 2000 propositions rien qu'en Île-de-France. Franceinfo vous a sélectionné les plus insolites. 

Quand le Palais-Royal abritait "les marchandes d'amour" 

Les premier pas d'un jeune officier cosaque au Palais Royal.  (© Caroline Rose / Centre des monuments nationaux)

Il abrite aujourd’hui le Conseil d’Etat, le Conseil constitutionnel, et le ministère de la Culture. Un lieu en tout point sérieux... Mais c'est sans compter son passé agité et sulfureux. Au XVIIIe, le cousin de Louis XVI, Louis-Philippe Joseph d’Orléans, en fait l’acquisition : il retravaille l’architecture et y introduit un esprit révolutionnaire. Une ville dans la ville, régie par les règles du propriétaire, où le divertissement prend une place importante : les marchandes d’amour s’y multiplient. Elles s’installent dans des magasins prétextes, jusqu’à ce qu’un véritable marché du sexe s’établisse sous les arcades du Palais. Une visite commentée retrace, ce week-end, cette facette de l’histoire du monument.

Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 septembre, de 21h à 22h 
Palais-Royal (8 rue de Montpensier, 75001 Paris) 
Entrée gratuite, sur réservation au poste d’accueil du Domaine du Palais-Royal : 
01 47 03 92 16

Le datacenter de Saint-Ouen-l'Aumône  

Le datacenter de Saint-Ouen-L'Aumône regroupe des milliers de données des plus grandes entreprises mondiales.  (Datacenter DC5 Scaleway)

A chacune de nos recherches sur internet, les datacenters sont sollicités. Des dizaines de milliers de données numériques y sont stockées. Situé à Saint-Ouen-l’Aumône, dans le Val-d’Oise, l’ancien centre de tri postal est devenu en 2019 en l’un des datacenters les plus modernes d’Europe, le DC5 Scaleway. Il se revendique comme "le plus économe en énergie et en eau" du continent : il n’y existe aucun système de climatisation, mais un processus adiabatique. Kesako ? Pour en apprendre davantage sur la face cachée d’internet, le centre ouvre ses portes ce week-end. 

Samedi 18 septembre, de 9h30 à 18h30 
Datacenter DC5 Scaleway, (25 av de l’Eguillette, 95310 Saint-Ouent-l’Aumône) 
Entrée gratuite, sur réservation 

La bibliothèque de l’Ecole vétérinaire de Maisons-Alfort 

La bibliothèque de l'Enva comporte plus de 30 000 références.  (BRUNO ALLOUCHE)

L’EnvA (école nationale vétérinaire d’Alfort) est installée depuis 255 ans à Maisons-Alfort : c’est le plus vieil établissement dédié à la médecine des animaux au monde. L’un des bâtiments les plus authentiques du campus est probablement la bibliothèque. Créée en 1876, sa grande salle n'a pas changé depuis le jour de son inauguration, au début des années 1900. Sur 800 m2, ses rayonnages rappellent la bibliothèque d’Harry Potter. Les plus intéressés pourront poursuivre leur visite avec le Musée Fragonard, situé dans l’enceinte du campus, ou bien l’exposition en plein air de sculptures animalières. 

Samedi 18 septembre à 14h30, et dimanche 19 septembre à 14h30. 
Entrée gratuite, sur inscription 

Le Grand Voyage en banlieue parisienne 

Le Grand Voyage fera une escale sur l'Île Seguin.  (BRUNO DE HOGUES / ONLY FRANCE)

L’évènement le Grand Voyage démarre dès vendredi 17 septembre, une traversée inédite de la banlieue parisienne. Ce départ anticipé s’explique par la multitude d’activités proposées. Parmi elles : un passage au théâtre de Gennevilliers, une expédition fluviale à bord de la péniche Bali, ou encore une nuit en camping. L'objectif ? Changer le regard sur la banlieue. Une déambulation pour mettre en avant l'architecture du territoire, mais aussi sa jeunesse, avec la participation de nombreux lycéens.  

Vendredi 17, samedi 18, dimanche 19 septembre 
Entrées gratuites, sur réservation   
Informations sur le programme : contact@legrandvoyage.net

Les journées du matrimoine 

Les titres de Sister Rosetta Tharpe, la marraine du rock, seront repris par le quatuor Slam’chante, samedi.  (2011 Tony Evans - Getty Images)

Depuis 2015, le mouvement HF organise des concerts, conférences ou autres spectacles afin de rendre visibles les œuvres de femmes du passé injustement oubliées. Parmi les 21 propositions nous vous conseillons tout particulièrement la musique de la marraine du rock, Sister Rosetta Tharpe. Toujours accompagnée de sa guitare électrique elle a inspiré Chuck Berry ou encore Elvis Presley, excusez du peu ! Quelques-uns de ses titres, entrecoupés de slam, seront interprétés par le quatuor Slam’chante, samedi après-midi.

Samedi 18 septembre à 15h à 18h30 
Maison de la vie associative et citoyenne du XVe arrondissement (22, rue de la Saïda, 75015 Paris) 
Entrée libre, sur réservation 
Programme complet à retrouver sur le site .

L'Académie équestre de Versailles 

La voie de l'écuyer Opus 2009-2010 à l'Académie du spectacle équestre et du Manège de la Grande Ecurie du Château de Versailles en novembre 2009, France.  (FRANCOIS GOUDIER / GAMMA-RAPHO)

Tout adepte d’équitation (ou pas) se doit de visiter l’Académie équestre de Versailles. Établie depuis 2003 par l’écuyer Bartabas dans la Grande Écurie de Versailles, l’école est à la pointe en matière de spectacle vivant : elle associe le travail du dressage de Haute École à diverses disciplines comme la danse, le chant ou même le tir à l’arc japonais, le Kyudo. Le manège de l’Académie a des airs de décor de théâtre, orné de lustres en verre ou encore de miroirs. Les box des équidés ont eux aussi été finement travaillés : ils disposent d’éclairages verticaux torsadés, une référence contemporaine aux licornes. 

Samedi 18 septembre, de 10 à 16h 
Académie équestre de Versailles, (Avenue Rockfeller, 78 000 Versailles) 
Visite libre de la Grande Écurie 

Les archives de la préfecture de Police 

Les archives de la préfecture de police de Paris.  (Préfecture de Police)

La préfecture de police de Paris participe pour la toute première fois aux Journées du patrimoine, en rendant accessibles au public ses archives. Des visites commentées permettront de découvrir l'origine et l'historique de ces documents policiers. Certaines pièces ont plus de cinq siècles, comme les registres d’écrou des prisons parisiennes sous l’Ancien Régime. Cependant, un grand nombre de documents antérieurs à 1871 ont été détruits lors des incendies de la Commune. Depuis lors, comment la préfecture de Police protège-t-elle ses dossiers ?

Samedi de 9h30 à 18h30 
Préfecture de police, (25-27 rue Baudin 93310, Le Pré-Saint-Germain) 
Inscription sur le site : archivesdelaprefecturedepolice@interieur.gouv.fr

Le studio photo de Frank Horvat 

Fiammetta, fille de Frank Horvat, ouvre le studio de son père au public, ce dimanche.  (© Frank Horvat Studio)

L'atelier-maison du photographe de mode Frank Horvat est une grande bâtisse totalement noire jusqu'aux rideaux et mobilier. Certains s’amusent à comparer la demeure à la coque d’un bateau à l’envers. Renversante ! … Tout comme l’œuvre de son propriétaire : il n’a pas hésité à casser les codes de la photographie de mode dans les années 60 en faisant sortir les mannequins dans la rue. Décédé l’année dernière, l’artiste laisse de nombreuses photographies et archives derrière lui. Sa fille propose des visites de cet atelier si singulier dimanche. 

Dimanche 19 septembre, de 11h à 12h et de 15 à 16h. 
Studios Frank Horvat, (5 rue de l’Ancienne Mairie, 92100 Boulogne-Billancourt) 
Entrée gratuite, sur inscription à contact@otbb.org

La visite tactile de l’Opéra-Comique 

Le théâtre est reconstitué sous forme de maquette.  (Théâtre national de l'Opéra-Comique de Paris.)

L’une des plus vieilles institutions culturelles de France, l’Opéra-Comique, se visite, ce week-end... avec les mains. L’établissement, dont le répertoire mêle théâtre et chant lyrique, s’adapte aux personnes en situation de handicap visuel. Le théâtre a été reproduit sous forme de maquettes, découpées en dix morceaux différents. Ainsi, les visiteurs découvrent le foyer, les coulisses, ou encore la scène par le toucher. Sans oublier les commentaires du guide qui sera chargé de décrire en détail ce lieu majestueux de spectacle. 

Samedi 18 septembre, de 10h30 à 11h30  
Théâtre national de l’Opéra-Comique (1, place Boieldieu, 75002 Paris)   
Entrée gratuite, sur inscription

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Journées du patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.