Joséphine Baker : à la découverte de sa villa du Vésinet

Publié Mis à jour
Joséphine Baker : à la découverte de sa villa du Vésinet
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Bernuchon, G. Beaufils, C.-M. Denis, L. Calvi, T. Gardet, N. Murviedro - France 2
France Télévisions

La solidarité et l'engagement, deux valeurs qui résument bien Joséphine Baker, première femme noire à entrer au Panthéon. La cérémonie aura lieu mardi 30 novembre à Paris. Reportage au Vésinet (Yvelines), où l'artiste a vécu une quinzaine d'années.

La somptueuse villa Beau Chêne fut construite au XIXe siècle pour une duchesse, mais c'est une reine de la scène qui l'habita. Joséphine Baker aimait se produire dans le théâtre de son jardin. À 23 ans, déjà connue du tout Paris, elle décide de s'installer près de la capitale, au Vésinet (Yvelines). Une demeure privée, propriété depuis 2012 de Philippe Baudry, architecte et homme d'affaires. La douzaine de pièces n'avait jamais été rénovée jusqu'à ce jour.

La villa Beau Chêne saccagée pendant la guerre

La restauration est minutieuse et coûteuse : déjà six années de travaux et dix millions d'euros investis pour la faire revivre à ces frais. "C'est un projet pas rationnel. On le fait pour honorer sa mémoire", confie Philippe Baudry. Joséphine Baker avait un guépard, mais aimait aussi les choses simples comme les fleurs. En 1940, la France est occupée. Joséphine Baker ne revient qu'après la Libération. Sa villa est en partie détruite. Elle revendra sa propriété en 1947 après avoir donné une immense fête où chefs d'État et artistes se retrouvent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.