VIDEO. Notre-Dame de Paris : pourquoi la rénovation lancée en 2018 était urgente

Depuis quelques années, ce joyau de 856 ans montrait déjà des signes de fragilité. Un vaste chantier de rénovation avait débuté en juillet 2018. 

Elle avait gardé une apparence majestueuse de l'extérieur mais la cathédrale était très abîmée. Les nombreuses chutes de pierres en coulisses témoignaient de l'urgence à entreprendre des travaux. La restauration de la flèche et des toitures étaient une priorité du chantier monumental lancé en juillet 2018.

Chutes de pierres et pansements métalliques

Il y a tout juste un an, André Finot, responsable communication de Notre-Dame exposait l'ampleur du chantier à mener. Sur les hauteurs de l'édifice on pouvait observer des gargouilles défectueuses remplacées par des tubes en pvc, des morceaux de l'édifice tombés à même le sol et des garde-corps qui menaçaient de s'effondrer. Plus haut c'est un pinacle instable que l'on avait renforcé par des pansements métalliques.

Là vous voyez une rambarde en pierre qu'on a été obligé de déposer et qu'on a remplacée par une rambarde en bois.

André Finot, responsable communication de Notre-Dame

Débutée en 2018, la rénovation de la cathédrale devait durer plusieurs années pour un coût estimé à 150 millions d'euros. 

Notre-Dame de paris, avril 2018
Notre-Dame de paris, avril 2018 (E. Tixier / France télévisions)