Reconstruction de Notre-Dame de Paris : l'immense fierté d'une scierie normande

Publié Mis à jour
Reconstruction de Notre-Dame de Paris : l'immense fierté d'une scierie normande
FRANCE 3
Article rédigé par
F.Lafond, E.Lombaert, X.Robert - France 3
France Télévisions

La restauration de Notre-Dame de Paris débutera durant l'hiver. Plus de 1 000 chênes ont été sélectionnés dans toute la France. Certains sont déjà arrivés dans les scieries, comme dans l'Eure, où se sont rendues les équipes de France Télévisions. 

À Fleury-la-Forêt (Eure), une petite scierie familiale vit une belle histoire. L'entreprise, fondée en 1952, va fournir huit chênes de 12 mètres de long pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Les neuf salariés sont très fiers de participer au "chantier du siècle". La scierie Mommert exploite essentiellement du chêne et s'approvisionne dans un rayon qui dépasse à peine les 100 kilomètres, autour de Fleury-la-Forêt. 

1 000 chênes commandés par les architectes

Les arbres ont été choisis "pour leur rectitude, leur diamètre" ainsi que "leur capacité à répondre aux dimensions structurelles de la construction de la charpente", indique Brice-Denis Mommert, le directeur de l'entreprise. Ces chênes serviront à la restitution de la charpente de Notre-Dame et de la flèche de la cathédrale. Le chantier vient de débuter. 1 000 chênes ont été commandés par les architectes. Abattus en février, ils proviennent de cinq régions, dont la Normandie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.