Pâques : après Notre-Dame et le Sri Lanka, un dimanche pascal particulier

Si les chrétiens ont l'habitude de se réunir pour le dimanche de Pâques, cette année, les derniers événements ont rendu les célébrations un peu particulières. Reportage.

FRANCE 3

Six jours après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame, Pâques a été célébré à l'église Sainte-Eustache, à Paris. Lorsque les cloches de l'église ont appelé les fidèles dimanche 21 avril, ces derniers étaient déjà présents en masse sur le parvis. Ils devaient initialement fêter Pâques à Notre-Dame de Paris. "Pour nous, être ici ce matin, c'est l'espoir", confie une femme.

"Nous nous relèverons, comme notre cathédrale sera relevée"

Pour célébrer la résurrection du Christ, l'église située au cœur de la capitale était pleine. Dès le début de la messe, l'archevêque de Paris a donné le ton de ces célébrations pascales très particulières. "Nous nous relevons, comme notre cathédrale sera relevée", a-t-il notamment déclaré. Le monde chrétien, blessé en France comme à l'étranger, veut retrouver l'espoir. L'homélie dimanche matin a réconforté les fidèles. À Strasbourg (Bas-Rhin), les croyants touchés en plein cœur conservent leur ferveur. Dans les paroisses, même plus modestes, les chrétiens ont prié pour avancer, dépasser les blessures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Quelque 2 000 personnes ont assisté à la célébration de Pâques en l\'église Saint-Eustache de Paris, dimanche 21 avril 2019.
Quelque 2 000 personnes ont assisté à la célébration de Pâques en l'église Saint-Eustache de Paris, dimanche 21 avril 2019. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)