Notre-Dame de Paris : choisir la pierre, matériau indispensable pour la reconstruction

Publié Mis à jour
Notre-Dame de Paris : la pierre, un matériau indispensable pour la reconstruction
France 2
Article rédigé par
S.Brunn, M.Renier, C.Combaluzier, A.Paccary, P.Brame, Images drone : LCOM - France 2
France Télévisions

Alors que plusieurs édifices de la cathédrale Notre-Dame de Paris ont été fragilisés par l’incendie, il faut trouver des artisans mais aussi la matière première, des pierres, pour la reconstruire. La plus proche des pierres utilisées pendant le Moyen-Âge se trouve dans l’Oise. Reportage.

À perte de vue, c’est un royaume minéral qui se trouve à Saint-Maximin (Oise). Sur les 40 hectares de carrière à ciel ouvert, on exploite la pierre de Saint-Maximin. C’est une pierre calcaire formée il y a plus de 45 millions d’années, à l’époque où la mer recouvrait le bassin parisien. Ce calcaire du lutétien sera peut-être utilisé pour reconstruire Notre-Dame de Paris, car il possède les mêmes qualités que la cathédrale.

Reconstruire la voûte totalement effondrée

Sur le chantier, les besoins en pierre ont été recensés. À la croisée des transepts, il faut reconstruire la voûte totalement effondrée. Mais il faudra aussi changer d’autres pierres, toujours en place mais abîmées par l’incendie. "La pierre est calcinée. On ne pourra absolument pas la récupérer, car structurellement ça ne tient plus", a indiqué Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.