Début de la sélection des chênes pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris

Quinze à vingt chênes vont être prélevés dans l'Eure destinés à restaurer la charpente.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Feuilles de chêne. (David GANNON / AFP)

Des experts forestiers débutent la sélection de chênes centenaires qui vont servir à reconstruire la flèche de Notre-Dame de Paris, révèle mercredi 3 février France Inter. Deux ans après l'incendie de la cathédrale, ces experts sont mercredi dans la commune de La Neuve-Lyre, dans l'Eure. Un millier d'arbres doit être abattu dans les forêts françaises d'ici fin mars.

Quinze à vingt chênes doivent être sélectionnés mercredi sur des parcelles privées de la commune. Une autre sélection est prévue dans quelques jours dans Le Perche, dans le département de l'Orne. "Pour l'instant, on est dans une phase de sélection des arbres en fonction des pièces de charpente nécessaires pour la flèche", explique François Hauet, expert forestier à Louviers et vice-président de l'association Normande des Experts Forestiers. Il s'agit de "choisir des arbres en forêt en fonction de leurs dimensions : hauteur, diamètre, qualité, de façon à pouvoir tirer des pièces de charpente".

Un diamètre entre 50 et 90 cm et une hauteur entre 8 et 14 m

Les arbres de grosses dimensions doivent mesurer "50, 60, 80 ou 90 cm de diamètre et de 8 à 14 mètres de hauteur, (...) ce qui correspond au fût de l'arbre, dans lequel le bois sera scié pour faire des pièces de charpente", précise l'expert forestier, ce qui correspond à des arbres de 100 à 200 ans. Philippe Gourmain, membre de l’inter-profession France Bois Forêt et coordinateur de la récolte des arbres, estime que "c'est un peu une histoire de France naturelle qu'on va utiliser pour refaire cette charpente historique".

La phase de reconstruction de Notre-Dame n'a pas encore débuté, mais il est nécessaire d'anticiper, pour avoir le temps de scier et de faire sécher le bois. Pour le reste de la charpente, les chênes seront prélevés à l'automne. La flèche doit être reconstruite en 2023 pour tenir le délai imposé par Emmanuel Macron en vue d'une reconstruction pour 2024.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.