"C’est un crève-cœur" : l’absence de messe de Noël à Notre-Dame de Paris attriste les fidèles

Pour la première fois depuis plus de deux siècles, la cathédrale, en partie ravagée par les flammes en avril, n'accueillera pas de messe de Noël cette année.

Une grue géante veille sur la cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 19 décembre 2019, en attendant de démonter l\'échafaudage qui la menace.
Une grue géante veille sur la cathédrale de Notre-Dame de Paris, le 19 décembre 2019, en attendant de démonter l'échafaudage qui la menace. (THOMAS SAMSON / AFP)

Huit mois après l'incendie du 15 avril et pour la première fois depuis 1803, Notre-Dame de Paris ne connaîtra pas de messe de Noël cette année. Alors à peine les portes de l’église Saint-Germain l'Auxerrois de Paris franchies et la messe de midi terminée, les mots sont lâchés par les fidèles. "C’est très difficile, on est des naufragés, c’est un crève-cœur", confie l’un d’entre eux. "Ça fait plusieurs années que l’on va prier à Notre-Dame, donc on se sent un peu orphelin, poursuit-il. Faut faire avec, j’irai dans une paroisse à côté de chez moi." Paroissienne à Saint-Germain-l'Auxerrois, dans le 1er arrondissement, Marie est également très marquée. 

C’est toujours triste de voir que Notre-Dame est fermée. Ça me fait beaucoup de peine. Mes frères y ont fait leur première communion, et j’ai été baptisée à Notre-Dame.Marie, paroissienne à Saint-Germain l'Auxerrois de Parisà franceinfo

Mais elle veut dédramatiser. "Vous savez, une blessure c’est long à cicatriser. L’incendie de Notre-Dame c’était une blessure terrible pour tous. Mais on pense tout de suite à la reconstruction. C’est notre devoir de chrétien de toujours avancer", dit-elle. Mgr Philippe Marsset, qui va célébrer la messe de Noël à l’église de Saint-Germain de l'Auxerrois de Paris cette année, est dans le même état d'esprit. "Pendant trois ou quatre ans, il va falloir s’habituer à ne plus célébrer la messe à Notre-Dame, en tout cas pas dans les conditions habituelles", reconnaît-il, mais Noël restera Noël.

Que ce soit à Saint-Germain l’Auxerrois, à Notre-Dame de Paris ou à Saint-Sulpice, ce sera Noël.Mgr Philippe Marssetà franceinfo

Ce qui préoccupe l'évêque auxiliaire de Paris, c'est plutôt la remise sur pied de la cathédrale. "On n'est pas encore dans la reconstruction, on est encore dans l’audit qui va nous permettre de faire un vrai diagnostic des pierres pour voir celles qui seront réutilisées ou pas", explique-t-il. Le chantier semble donc loin d'être terminé, mais "tout ne se passe pas dans les bâtiments de pierre, mais dans les cœurs", rassure Mgr Marsset. Des coeurs généreux puisque l'incendie de Notre-Dame a suscité une très forte mobilisation en France et dans le monde : 922 millions d'euros de dons et promesses de dons ont été confirmés jusqu'ici, soit 320 000 dons au total.

Noël sans Notre-Dame : le reportage de Nicolas Fillon
--'--
--'--