Var : un avion de l'aéronautique navale retrouvé au large des îles d'Hyères, 60 ans après s'être abîmé en mer

L'Ifremer et la Marine nationale sont tombés par hasard sur l'épave de l'aéronef lors d'une mission scientifique, explique France Bleu Provence.

Article rédigé par
Avec France Bleu Provence - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture écran. (MARINE NATIONALE / TWITTER)

Un avion Aquilon de la flottille 11F de l'aéronautique navale qui s'est abîmé en mer le 13 juin 1960 a été retrouvé ces derniers jours au sud de l'île de Porquerolles, l'une des trois îles d'Hyères (Var), rapporte France Bleu Provence lundi 29 janvier.

L'appareil avait disparu il y a près de 60 ans avec son pilote, Jean Leghouy, âgé de 27 ans. C'est en menant ces derniers jours une mission scientifique que l'Ifremer et la Marine nationale sont tombés par hasard sur l'épave de l'aéronef. L'appareil est certes abîmé mais son identification est certaine.

Une découverte "émouvante"

La fille du pilote disparu, Catherine, avait deux ans quand son père est décédé. Elle est aujourd'hui bouleversée : "On n'aurait jamais pensé qu'au bout de soixante ans, on retrouverait l'avion. Donc c'est d'autant plus émouvant, et perturbant. Nous sommes partagés car en même temps c'est une forme de reconnaissance. Il est sorti premier de son cours de pilote. Et c'est lui qui devait tester la première fois le siège éjectable sur l'Aquilon. Et malheureusement ce jour-là, il s'est tué."

La Marine nationale explique dans une série de tweets que l’Aquilon, construit à partir de 1952, est le premier avion à réaction opérationnel dans la Marine. Le dernier vol officiel de ce modèle dans l’Aéronautique navale a eu lieu le 30 juin 1966.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.