Somme : des tombes civiles de Poilus à vendre

Le maire d'Harbonnières (Somme) a décidé de mettre en vente des tombes civiles de Poilus pour faire de la place dans le cimetière de sa commune.

France 2

Des tombes civiles de Poilus à vendre, c'est ce qu'a découvert Xavier Chicandard, passionné d'histoire, en arpentant les allées du cimetière d'Harbonnières (Somme). Le maire a décidé de reprendre les concessions funéraires de tombes non entretenues, parmi lesquelles celles de soldats morts pendant la Première Guerre mondiale. "C'est des gars qui avaient 20 ans, 22 ans, 25 ans quand ils sont partis au front, qui se sont battus pour défendre nos valeurs, notre liberté. Et, aujourd'hui, on les traite comme si c'était plus rien", déplore Xavier Chicandard.

Des corps rapatriés dans les années 20

Les corps de ces soldats ont été rapatriés dans les années 20 dans ce cimetière communal, à la demande des familles, leur faisant perdre leurs droits de concession à perpétuité accordé par l'État, au profit de droits civils. Faute de place dans le cimetière, le maire a entamé les démarches de rétrocession en 2013, sans qu'aucun descendant ou héritier ne se manifeste. "Ce sont des soldats qui sont morts soit en Belgique soit ailleurs. Mais je n'ai aucun justificatif dans mes archives prouvant qu'il y a vraiment un soldat", justifie Régis Ventelon, le maire de Harbonnières. Les restes des corps seront déplacés dans un ossuaire communal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un oiseau survole des tombes au cimetière de Loyasse à Lyon.
Un oiseau survole des tombes au cimetière de Loyasse à Lyon. (JEFF PACHOUD / AFP)