"Nourrir au front" : à Limoges, une exposition nous dévoile les repas des Poilus

Une exposition originale sur le quotidien des Poilus pendant la Première Guerre Mondiale : avec "Nourrir au front", présentée au Musée de la Résistance de Limoges, on apprend comment les denrées arrivaient jusqu’aux soldats, de quoi étaient composés leurs menus. Un parcours photo enrichi de nombreux objets, témoins de la vie dans les tranchées. A voir jusqu'au 21 mai.

Des soldats se ravitaillent sur le front 
Des soldats se ravitaillent sur le front  (Musée de la Résistance de Limoges)

Le Musée de la Résistance de Limoges avait dans ses réserves de nombreux objets du quotidien des soldats de la Grande Guerre qui n'étaient que rarement montrés au public. 

Du pain et de la soupe

La thématique originale de cette exposition a donné aux organisateurs une belle occasion de les mettre en valeur, aux côtés des nombreuses photographies que propose l'exposition. 

Reportage France 3 Limousin : M. Guigné / M. Degremont / P. Ruisseaux

Du pain et de la soupe, voilà le repas de base d'un soldat français de la Première Guerre Mondiale. Parfois de la viande, mais rarement, et une gourde qui devait durer plusieurs jours. Pendant ce temps, les soldats allemands se désaltéraient avec de l’eau minérale, acheminée dans les tranchées.

Malgré les difficultés de ravitaillement, les Poilus étaient plutôt mieux nourris qu'une grande partie des civils. Mais le gros problème était surtout le manque de diversité. Pas de légumes, encore moins de fruits. Heureusement ils recevaient parfois des colis de la part de leurs familles : du chocolat, du pâté, des confitures, de quoi redonner un peu le moral aux troupes.