Paris : le musée de Cluny modernise le Moyen-Âge

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Paris : le musée de Cluny modernise le Moyen-Âge
France 3
Article rédigé par
F. Hovasse, M. Tafnil, J. Fagot - France 3
France Télévisions

La chapelle de l'Hôtel des abbés de Cluny a connu une importante rénovation pour retrouver de sa superbe.

Les anges ont retrouvé leur polychromie. La voûte flamboyante, son ciel bleu, la couleur originelle. La chapelle de l'Hôtel des abbés de Cluny (Paris) est à l'image du nouveau musée : plus de luminosité, et de visibilité. La mise en scène, autrefois thématique, est devenue chronologique et moderne, avec des niches et des podiums pour mettre en valeur les œuvres. "C’est une déambulation dans le temps qui s'accompagne de grands jalons liés aux collections. Par exemple, on parle de sculpture antique dans le frigidarium. On le confronte à la première sculpture gothique qui n’a pas réussi, c'est un phénomène de Paris et de l'Île-de-France qui a un destin européen", explique Damien Berné, conservateur en chef du musée de Cluny.

"Auparavant, celui qui voulait voir les vitraux de la Sainte-Chapelle allait voir dans la salle des vitraux, celui qui voulait voir les apôtres de la Sainte-Chapelle allait dans la salle de sculpture gothique (...) mais maintenant on peut vraiment parler de la Sainte-Chapelle au musée national du Moyen-Âge", précise Séverine Le Pape, directrice du musée de Cluny.

Rendre la chapelle accessible

Deux bâtiments existent désormais : l’un médiéval, l'autre antique. Une rénovation et une construction délicate. "C’est un bâtiment qui a été construit sur un périmètre tout petit, de 16 mètres sur 16 mètres. L’idée vient de l'architecte Bernard Desmoulin. Il a travaillé sur des micropieux. Une série de micropieux qui perforent sans endommager la couche archéologique, de sorte que, si un jour, on avait besoin d'enlever ce bâtiment pour pouvoir faire une fouille de grande ampleur, nous puissions le faire", précise par ailleurs Séverine Le Pape. 

Rendre accessible, c’est aussi supprimer les 28 dénivelés qui rendaient impossible la visite en fauteuil roulant ou avec une poussette. Mais que les puristes se rassurent : les six pièces de la tenture de La Dame à la licorne sont toujours là.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.