Les rapatriés d’Algérie ont enfin leur mémorial inauguré ce week-end à Aix-en Provence

Dix ans qu’ils attendaient cela. Le Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord a ouvert ses portes ce samedi 5 octobre. Un lieu qui raconte l’histoire de ces milliers de familles forcées de fuir l’Algérie au début des années 60.

Le Conservatoire National de la Mémoire des Français d\'Afrique du Nord inuaguré le 5 octobre 2019 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône)
Le Conservatoire National de la Mémoire des Français d'Afrique du Nord inuaguré le 5 octobre 2019 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) (CDHA)

Ce samedi 5 octobre 2019 était un grand jour pour tous les pieds-noirs et plus largement tous ceux qui ont dû abandonner l’Algérie, de gré ou de force, à la fin de la guerre. Depuis des années, ils se battaient pour qu’un lieu de mémoire témoignant de leur douloureuse histoire voie le jour. Dix ans après le lancement du projet et grâce à de nombreux dons privés et l’aide des collectivités locales, le Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord a été inauguré ce samedi à Aix-en-Provence.

Une inauguration empreinte d’émotion. Car dans la foule des visiteurs, ils sont encore nombreux à avoir vécu cet exode. Une blessure qui ne s’est jamais vraiment refermée. La plupart n'ont jamais revu l'Algérie, leur terre natale. Un épisode de l’Histoire de France que l’on a pendant longtemps voulu occulter.

L’histoire de la présence française en Algérie, avec son final la Guerre d’Algérie, a été un élément tellement difficile et dur, que les préoccupations des gouvernements, c’était de le faire oublier. Sauf que l’oubli, ça marche un moment, mais ensuite ça ressort.Joseph PerezPrésident du Centre de Documentation Historique sur l'Algérie et l'Afrique du Nord (CDHA)

132 ans de présence française

Ce nouveau lieu accueille dans ses réserves ultra-sécurisées, toutes les archives méticuleusement collectées au fil des années par le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie et l'Afrique du Nord (CDHA). Un fonds de près de 90.000 documents, photos, dessins, vidéos, articles de presse, cartes postales et même des objets personnels qui retracent l’histoire de la présence française en Algérie, au Maroc et en Tunisie de 1830 à 1962.

Beaucoup de ces documents ont été confiés par les rapatriés eux-mêmes ou leurs familles pour que l’on n’oublie pas leur histoire, la douleur du déracinement, la violence et le mépris dont ils ont été victimes des deux côtés de la Méditerranée. Ce mémorial va aussi être l’occasion pour les descendants des pieds-noirs de se réapproprier leur histoire familiale, méconnue pour les plus jeunes. 

Le Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord a ouvert ses portes ce samedi à Aix-en-Provence.
Le Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord a ouvert ses portes ce samedi à Aix-en-Provence. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

Conservatoire national de la Mémoire des Français d’Afrique du Nord - 29 Avenue de Tübingen, 13100 Aix-en-Provence - Informations au 04 42 52 32 89 ou sur le site du CDHA