Le gardien du tombeau vide de Napoléon raconte sa vie à Sainte-Hélène

Le consul honoraire de France à Sainte-Hélène, Michel Dancoisne-Martineau, est l'invité du Grand Soir 3 ce lundi 1er mai pour évoquer sa vie sur l'île où Napoléon est mort en exil.

France 3

Sainte-Hélène est un rocher de 122 km² situé à 2 000 km de l'Afrique, 3 000 de l'Amérique, 10 000 de Paris, où vivent 4 500 habitants. Michel Dancoisne-Martineau, consul honoraire de France à Sainte-Hélène, est le seul Français à vivre sur l'île où est décédé Napoléon.

"Ce sont des circonstances de la vie qui m'ont fait arriver à Sainte-Hélène et y rester. J'avais 19 ans. On était encore en plein dans la vie coloniale de Kipling. Il y avait des chasseurs de tigres qui, la retraite venue, débarquaient en bateau. Maintenant, il y a un aéroport", raconte-t-il dans le Grand Soir 3.

Aucune visite officielle

"Les visiteurs du domaine national sont des voyageurs qui font le voyage exprès. Je ne suis pas nécessairement leur guide, car c'est une expérience personnelle très forte de venir sur cette île. Jamais un officiel français n'est venu. C'est politiquement incorrect. Ça représente l'exil, la fin", confie l'auteur du livre Je suis le gardien du tombeau vide, référence au tombeau de Napoléon vide depuis que sa dépouille a été transférée aux Invalides.

Le JT
Les autres sujets du JT
La couverture du livre Je suis le gardien du tombeau vide
La couverture du livre Je suis le gardien du tombeau vide (France 3)