Histoire : le massacre de tirailleurs sénégalais

Il y a 80 ans, près de Lyon (Rhône) 48 tirailleurs sénégalais étaient exécutés dans un champ par les nazis. Des photos de l’époque, jamais montrées, sont présentées au 19/20 par un historien.

France 3

À Chasselay, dans le Rhône, une enceinte abrite les sépultures des tirailleurs sénégalais exécutés par les nazis il y a 80 ans. La nécropole nationale est unique en France. Ici reposent 188 tirailleurs sénégalais. Ils s’appelaient Sidi, Diop ou encore Diara. Quelque 50 tombes n’ont pas de nom. “Ce sont des soldats qui ont été malheureusement oubliés pendant très longtemps. Et si je suis là aujourd’hui, si j’ai des enfants, si on vit libres, c’est grâce à eux”, rappelle Magali Molina, de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre du Rhône.

Une lutte inégale

Ils étaient là pour protéger Lyon de l’avancée allemande, mais le 20 juin 1940, 48 hommes sont exécutés dans le champ qui jouxte la nécropole, parce que noirs. Huit photos inédites, prises par un soldat allemand témoignent des étapes du massacre. Ils ont résisté vaillamment, mais le combat est inégal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a 80 ans, près de Lyon (Rhône) 48 tirailleurs sénégalais étaient exécutés dans un champ par les nazis. Des photos de l’époque, jamais montrées, sont présentées au 19/20 par un historien.
Il y a 80 ans, près de Lyon (Rhône) 48 tirailleurs sénégalais étaient exécutés dans un champ par les nazis. Des photos de l’époque, jamais montrées, sont présentées au 19/20 par un historien. (France 3)