Histoire : la Commune de Marseille, récit d'une insurrection oubliée

Publié
Histoire : la Commune de Marseille, récit d'une insurrection oubliée
France 3
Article rédigé par
M. Buisson, M. Hauville, R. Torregrosa, F. Fontaine, Photos : Musée d'Histoire de Marseille - France 3
France Télévisions

La Commune de Marseille (Bouches-du-Rhône) a eu lieu il y a 150 ans, du 23 mars au 4 avril 1871. Un mouvement insurrectionnel méconnu qui, à l'instar de la Commune de Paris, a été écrasé dans le sang.

Cette Commune ne doit pas être confondue avec celle de Paris (18 mars - 28 mai 1871). Elle aussi s'est déroulée il y a 150 ans, mais à Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle aussi a toutefois été écrasée dans le sang. En 1870, dans la foulée de l'effondrement du Second Empire, un vent de liberté a soufflé sur le port, de la Canebière jusqu'à la rue impériale. La préfecture, vestige du pouvoir de Napoléon III, est envahie par la foule le 23 mars 1871.

Une République sociale et démocratique

Gaston Crémieux, jeune avocat républicain, a pris la tête de l'insurrection, proclamant la Commune de Marseille. Celle-ci défendait les promesses d'une République sociale et démocratique, avec un programme révolutionnaire. "Il y a un impôt sur les riches, une volonté de séparer l'Église et l'État, de laïciser l'école, de limiter le salaire des fonctionnaires... Il y a une volonté égalitaire", relate Gérard Leidet, de l'association Provence, Mémoire et Monde ouvrier. Le drapeau rouge est hissé sur le fronton de la préfecture. Mais l'armée, venue avec ses canons, a bombardé les Communards durant toute la journée du 4 avril 1871. 200 insurgés ont péri, 500 ont été arrêtés. Crémieux, lui, a été fusillé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.