À l'Abbaye Royale de l'Epau dans la Sarthe, la reine Bérengère, épouse de Richard Cœur de Lion, se dévoile dans une exposition

Publié Mis à jour
L'exposition temporaire "Bérengère, à la rencontre d’une reine" présente au public la vie de l'épouse de Richard Cœur de Lion au sein de l'abbaye Royale de l'Epau, qu'elle fonda en 1229, un avant sa mort.
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

L'exposition temporaire "Bérengère, à la rencontre d’une reine" présente au public la vie de l'épouse de Richard Cœur de Lion au sein de l'Abbaye Royale de l'Epau, qu'elle fonda en 1229, un an avant sa mort. Au travers d'une scénographie immersive, l'évènement déroule le parcours de cette reine méconnue, qui a inspiré récemment une bande dessinée historique. A découvrir jusqu'au 13 mars prochain à Yvré-l'Évêque dans la Sarthe.

Le roi Philippe Auguste l'a nommée Dame du Mans. Bérengère de Navarre, reine d’Angleterre (même si elle ne se rendit jamais sur l'île), épouse de Richard Cœur de Lion, fut une souveraine voyageuse qui vécut à cheval entre le 12e et le 13e siècle. Personnalité méconnue, elle vient s'installer près du Mans après la mort de son mari et fonde l’Abbaye Royale de l’Epau en 1229. Une manière de graver son nom dans les pierres d'un lieu sacré comme dans les mémoires. "L'abbaye est sa fondation. C'était une attitude habituelle chez les personnes puissantes à cette époque-là. Cela permettait de s'assurer du salut dans l'au-delà et d'espérer que sa mémoire lui survive assez durablement", avance Ghislain Baury, historien.

Huit siècles plus tard, l'abbaye sarthoise organise une exposition nommée Bérengère, à la rencontre d’une reine en l'honneur de sa fondatrice. L'occasion également de mettre en avant une bande dessinée biographique nommée "Bérengère de Navarre, du trône d’Angleterre à l’abbaye de l’Epau" issue d'une collaboration entre un dessinateur, un scénariste et quatre historiens. "Ce qu'on peut faire en bande dessinée, ils ne sont pas forcément autorisés à le faire dans leurs travaux. Ils ont joué le jeu et ils m'ont conseillé ce qui était possible ou quand j'étais allé un peu trop loin", confie le scénariste Olivier Renault.

Une scénographie vidéo immersive


Dans une scénographie épurée et immersive, le public est invité à entrer dans l'intimité de la Reine et à comprendre les étapes traversées par cette dernière lors de la fondation de l’Abbaye Royale de l’Epau. Des textes, des vidéos et des dessins, dressent son portrait au beau milieu d'un lieu saint, ce qui enrobe le tout d'une touche de solennité. Un des points forts du rendez-vous : deux films projetés sur des écrans panoramiques de 12 mètres de large. L'un sur l'édification de l'abbaye, l'autre sur l'élaboration de la bande dessinée. "Je voulais que les spectateurs puissent s'immerger totalement et rentrer physiquement dans l'image. Je voulais également que l'on voie la matière du dessin, le coup de crayon à l'écran", explique Olivier Clausse, scénographe.

Deux cabines de projection proposent des films au format panoramique et immersif. (France 3 Pays de la Loire)


Instant émotion : la visite au gisant de Bérengère de Navarre, animée par un mapping vidéo signé Yann Nguema qui donne vie à la pierre. 

L'exposition temporaire "Bérengère, à la rencontre d’une reine" / À voir jusqu'au 13 mars 2023 à l'Abbaye Royale de l’Épau à Yvré-l'Évêque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.