Cinéma : visite au cœur des mythiques studios Éclair, un site désaffecté depuis 2013

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Cinéma : visite au cœur des mythiques studios Éclair, un site désaffecté depuis 2013
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Si le site des célèbres studios de cinéma Éclair est désaffecté depuis 2013, ces derniers ont connu leur âge d'or dans les années 50. D'anciens employés reviennent sur ce lieu mythique du cinéma français.

Les studios et laboratoires Éclair ont marqué l'histoire du cinéma. Les passionnés n'ont pas oublié leur logo foudroyant zébrant le générique des films. Les Tontons flingueurs, Léon, Astérix... Plus de la moitié des films français du XXe siècle ont été tournés, tirés, copiés ou restaurés ici, à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Le site est désaffecté depuis 2013, victime de la numérisation du cinéma. Seules quelques bobines restent, pour se souvenir du passé.

Des produits chimiques dangereux stockés 

Embauché dans les années 50, à l'époque du noir et blanc et de la pellicule argentique, un des anciens employés a connu l'âge d'or des studios, qui avaient alors leurs propres plateaux de tournage. "J'ai étalonné le premier film d'Erich von Stroheim, il me faisait peur d'ailleurs, parce que j'avais 16 ans. Il me faisait peur avec son monocle. Il y avait les rushs, le soir, on fixait très tard, on les visionnait avec les gens qui avaient tourné. Il y avait une vie", confie-t-il, avant d'ajouter avoir déjà pu croiser Brigitte Bardot ou encore Jean Gabin dans les studios.

Créée en 1907, la société des films Éclair a longtemps été florissante. Elle comptait 700 salariés dans les années 70 sur ce site, autrefois à la pointe la technologie. Au sous-sol, figurent quatre développeuses de films, à l'abandon. Dans des cuves noires, les laboratoires stockaient une grande quantité de produits chimiques, parfois dangereux comme l'acide sulfurique. La dépollution sera la priorité de la ville d'Épinay-sur-Seine, qui a racheté ce site de quatre hectares en 2018, et souhaite y créer un pôle d'activité culturelle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.