À Saint-Malo, une exposition pour revivre l'histoire de la Route du Rhum

Entre chavirages et victoires extraordinaires, la transat de la Route du Rhum a été marquée par des drames et des exploits qui font le sel de la voile en solitaire. À Saint-Malo, une exposition retrace les 11 éditions de l'épreuve à travers 50 histoires. 

Article rédigé par
Camille Belsoeur - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
À Saint-Malo, une exposition est consacrée aux plus belles histoires de la Route du Rhum.  (FRANCEINFO)

La prochaine édition de la célèbre Route du Rhum ne s'élancera de Saint-Malo qu'en 2022. En attendant, la ville portuaire propose de revivre les exploits de la transatlantique, dont la ligne d'arrivée est située en Guadeloupe, à travers une exposition qui narre l'épreuve en 50 histoires.

Créée en 1978 et disputée tous les quatre ans, la Route du Rhum comporte son lot de tragédies et d'exploits. "Ce sont des histoires de victoires extraordinaires, ce sont aussi des histoires de drames terribles qui ont fait la légende la Route du Rhum. L'exposition est le reflet de ce passé", confie Pierre Giboire, le concepteur éditorial de l'exposition. 

Parmi ces récits, certains ont marqué durablement les mémoires et le monde de la voile. "Tout le monde a en mémoire la première femme qui a gagné la Route du Rhum en 1990, Florence Arthaud. Tout le monde se rappelle aussi de la disparition d'Alain Colas dans la première Route du Rhum en 1978. Ce sont vraiment ces histoires qu'on a recherchées. Elles ont forgé la légende", poursuit Pierre Giboire. 

Exposition route du Rhum

"J'avais passé cinq jours dans le bateau à l'envers"

Le dernier vainqueur de l'épreuve, Francis Joyon, est l'une des figures marquantes de la transatlantique. En 2018, il avait remporté sa première victoire après sept participations au bout d'un scénario à couper le souffle. Devancé par François Gabart pendant toute la course, il avait finalement réussi à doubler le jeune marin dans le final pour remporter la Route du Rhum avec une avance de 7 minutes et 8 secondes après sept jours de traversée. Paradoxalement, ce n'est pas ce triomphe qui a le plus marqué Joyon. 

"Mes meilleurs souvenirs bizarrement, c'est sur ma première Route du Rhum. J'avais fait une course qui était complètement aventureuse. Mon pire souvenir, c'est un chavirage. J'avais passé cinq jours dans le bateau à l'envers et petit à petit il s'enfonçait dans la mer par mauvais temps. Il ne me restait plus qu'une petite poche d'air où j'étais enfermé en haut", se souvient Francis Joyon. 

L'exposition est gratuite et visible jusqu'en décembre 2022 à Saint-Malo, date du prochain départ de la Route du Rhum. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Histoire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.