A Brest, le canot de Napoléon se refait une beauté sous les yeux des visiteurs

Deux ans après son retour dans la cité du Ponant, le canot de l’empereur est en pleine restauration. Un travail minutieux qui s’effectue en public jusqu’à fin juillet.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le canot de Napoléon en cours de restauration à Brest. (VINCENT MOUCHEL / MAXPPP)

En février 2018, le canot de l’Empereur quittait le musée de la Marine à Paris où il était exposé depuis 75 ans, pour rejoindre Brest son port d’attache d’origine. Après plusieurs mois passé à l’abri pour s'habituer au changement d'air, le navire d’apparat a été installé en février dernier sur son socle dans les Ateliers des Capucins où sa restauration a débuté. Une restauration qui va se poursuivre tout le mois de juillet et à laquelle le public peut assister. Son inauguration est prévue à l’automne.

Sauvé des bombardements

Construit à la va-vite en 1810, cette embarcation impériale de 19 mètres a été voulue par Napoléon Ier pour visiter l‘arsenal d’Anvers, alors occupé par les Français. Le canot est ensuite transféré à Brest en 1858 pour une visite de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie. Puis, il flotte à nouveau sous la IIIe République lors de voyage officiel, avec à son bord Félix Faure (1896) puis Émile Loubet (1902).

Le canot est ensuite relégué dans le port de Brest, quasiment laissé à l’abandon. Mais en 1943, pour éviter sa destruction lors des bombardements alliés, il est transféré vers Paris, en train et sous escorte allemande, pour être exposé au nouveau musée de la Marine au Palais de Chaillot où l’on doit abattre un mur pour le faire rentrer dans le musée. Un scénario qui se reproduira 75 ans plus tard pour le faire ressortir de Chaillot afin qu’il rejoigne Brest pour son dernier voyage.

Le canot de l’Empereur trône désormais à l’entrée du 70.8 (superficie de notre planète occupée par les océans), un centre dédié à l’innovation maritime qui devait ouvrir ses portes cet été. Confinement oblige, les travaux ont pris du retard et aucune date n'est encore fixée.

Proue du canot de Napoléon. (LIONEL LE SAUX / MAXPPP)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.