L'Hermione : cap sur un rêve

L'Hermione se prépare pour son second grand périple. La réplique de la frégate de La Fayette prendra la mer le 21 février. À son bord, Aurore Le Vilain, une Bretonne de 35 ans qui vit un rêve éveillé.

FRANCE 2

L'Hermione quitte Rochefort pour un long périple de quatre mois en Méditerranée, 12 escales de la Charente-Maritime au Maroc. À bord, 80 membres d'équipage. C'est le quatrième voyage pour Aurore Le Vilain sur la réplique de la frégate de La Fayette. Cette Bretonne de 35 ans a mis son métier de traductrice entre parenthèses. Elle a eu le coup de foudre pour ce vieux gréement hors normes de 65 mètres de long. "Le bateau en lui-même est magnifique. Tout est beau, le cordage. Tout est impressionnant, c'est quasiment surhumain. C'est à se demander comment c'est possible que sans modernité on arrive à des choses aussi fortes", confie-t-elle.

"Elle a repoussé ses limites à chaque fois"

Sur l'Hermione, il faut savoir tout faire. En priorité, être capable de monter dans la mâture à 40 mètres de hauteur. Le responsable du pont sait qu'il peut compter sur elle en toutes circonstances : "Je l'ai vue dans des situations impressionnantes, qu'elle a réussi gérer. Elle a repoussé ses limites à chaque fois", relate Stéphane Branci, bosco sur l'Hermione. Pour Aurore, c'est le début d'une nouvelle aventure. Première escale : La Rochelle, avant le grand départ pour Tanger (Maroc), le 21 février.

Le JT
Les autres sujets du JT
La frégate Hermione, le 21 octobre 2016, à quai à Rochefort.
La frégate Hermione, le 21 octobre 2016, à quai à Rochefort. (GREGOIRE LECALOT / RADIO FRANCE)