Eure : des charpentiers aux méthodes ancestrales plus responsables

Publié Mis à jour
Eure : des charpentiers aux méthodes ancestrales plus responsables
FRANCE 3
Article rédigé par
F. Lafond, A. Vian, E. Lombaert - France 3
France Télévisions

Des charpentiers normands ont choisi de travailler le bois comme au Moyen Âge. Une méthode plus responsable.

L'entreprise de Francis Plagnol, située à Martainville (Eure), utilise des méthodes ancestrales. Seules deux sociétés travaillent de cette façon en Normandie"On travaille avec des cognées et des doloires pour refaire des pièces comme on faisait au Moyen Âge", affirme le patron de l'entreprise Charpentes à l'ancienne. Frédéric Epaud, chercheur au CNRS, essaie de prouver que la plupart des entreprises de menuiserie pourraient travailler de cette façon. "On abat le strict nécessaire et on adapte les abattages au besoin des charpentiers. On retire le minimum de matières, ce qui fait que le bois ne se déformera pas au séchage", explique ce spécialiste des charpentes médiévales.

Un porche disparu en reconstruction

L'atelier de Francis Plagnol travaille actuellement sur un porche de l'église de Pierre-Ronde de Mesnil-en-Ouche (Eure), qui a disparu dans les années 60. Son équipe perpétue un savoir-faire qui les inscrit dans la lignée des bâtisseurs de cathédrales, d'églises romanes et de colombiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.