Diaporama : Piero Fornasetti ou la fantaisie décorative au pouvoir

Peintre et décorateur, l'italien Piero Fornasetti est méconnu en France. Très riche, son univers empreint de poésie fourmille d'invention, de fantaisie et d'humour. Sa marque de fabrique : l'impression, sur tous supports - mobilier, vaisselle, foulards. Les Arts Décoratifs (Paris) lui consacrent jusqu'au 14 juin sa première rétrospective en France, "La folie pratique", avec mille objets fous.

Laure Narlian/Culturebox
120
L'un des objets les plus célèbres produits par Piero Fornasetti est l'assiette de porcelaine ornée du visage doux et rond de la cantatrice lyrique italienne Lina Cavalieri (1874-1944). Il en existe pas moins de 350 versions.Culturebox
220
"Je ne peins pas de portraits d'après nature, je les extrais de ma mémoire", expliquait Piero Fornasetti. "Je peux faire quelques esquisses, mais je travaille ensuite tout de mémoire. Autrement, quel genre de portraits ce serait ? Une simple copie."Fornasetti / Courtesy of Les Arts Décoratifs
320
Créateur à l'imagination prolifique, Piero Fornasetti est un maître de l'ornement. Ses pièces de mobilier, souvent uniques ou en série limitée, sont réalisées à la main avec un soin particulier.Fornasetti / Courtesy of Les Arts Décoratifs
420
Né à Milan en 1913, Piero Fornasetti apprend le dessin et la lithographie dans les livres. Mais il va surtout mettre à profit la presse de l'atelier de son père pour expérimenter toutes les techniques de gravure et d'impression. L'impression deviendra sa marque de fabrique. Culturebox
520
"Tout mon travail se fonde sur le dessin", disait Piero Fornasetti (mort en 1988). "Le dessin comme discipline, comme mode de vie et façon d'organiser son existence, et comme étude ininterrompue des choses, dans leur essence." Laure Narlian / Culturebox
620
Piero Fornasetti faisait aussi de l'impression sur foulards.  "Suivre les modes, c'est, parce que tout le monde les suit, être forcément en retard. Aussi faudrait-il ne suivre aucune tendance, être totalement original. Je propose par exemple de créer des choses pour la mode qui ne passent pas de mode". Telle était la philosophie de Piero Fornasetti.Laure Narlian / Culturebox
720
Piero Fornasetti appliquait ses jeux graphiques sur tous supports, y compris les meubles. Il théatralisait les objets du quotidien en ayant recours aux effets les plus variés : trompe l'oeil, jeux d'illusion et figures de la Comedia Del Arte.Fornasetti / Courtesy of Les Arts Décoratifs
820
Créateur à l'imagination débordante, Piero Fornasetti considérait que ce qu'il faisait était "une invitation à la fantaisie, à la réflexion, à l'évasion de ce qui nous entoure, qui est si mécanisé, si peu humain."Laure Narlian/Culturebox
920
Ses inspirations viennent aussi bien de l'Antiquité romaine et de la Renaissance italienne que de Picasso.Fornasetti / Courtesy of Les Arts Décoratifs
1020
"J'ai déposé dans chaque oeuvre un message, un petit récit, parfois ironique, et muet bien sûr; mais audible par qui croit en la poésie", disait Piero Fornasetti. Son fils Barnaba a repris le flambeau. Laure narlian / Culturebox
1120
A partir des années 40, Piero Fornasetti imagine, avec l'architecte Gio Ponto, des aménagements et des décors complets pour des demeures privées, des paquebots, des casinos.(c) Luc Boegly
1220
Piero Fornasetti se définissait comme un "pré-post-moderne". Il avait la volonté disait-il, de mettre la "raison" au service de la "déraison".Laure Narlian / Culturebox
1320
L'exposition regroupe plus de mille pièces de Piero Fornasetti puisées au coeur de ses incroyables archives.  Une vaste salle est consacrée aux plateaux. Fornasetti en a réalisé des centaines. Trompe l'oeil, natures mortes, animaux : son imagination débridée fait merveille sur ce support.(c) Luc Boegly
1420
Culturebox
1520
L'exposition se présente comme une suite de cabinets de curiosités. Une salle en particulier montre tout le bric à brac d'objets que collectionnait Piero Fornasetti avec amour et passion. "Dès lors que mes modestes capacités financières me l'ont permis, j'ai essayé d'acquérir tous les obkets dont la forme et la qualité m'attiraient.", disait-il. 'Je tombe véritablement amoureux des objets, (...) je les étudie, je les oublie, je les utilise pour en créer de nouveaux."Laure Narlian/Culturebox
1620
L'univers de Piero Fornasetti, mort en 1988, continue de vivre aujourd'hui grâce à l'activité de son fils, Barnaba, qui dirige l'entreprise familiale à Milan.Fornasetti / Courtesy of Les Arts Décoratifs
1720
Si son esthétique peut parfois rappeler celle du surréalisme, Piero Fornasetti n'était pas d'accord. "Quiconque refuse comme moi les époques et les étiquettes dans l'art, refuse aussi d'être assimilé au surréalisme. Il est déjà dans Paolo Uccello, le surréalisme. Vous voyez comme l'horizon s'élargit ? C'est vraiment quelque chose que je combats, cette manie des étiquettes. Surééaliste, néoréaliste, romantique, post-moderne."Culturebox
1820
""Je ne crois ni aux époques ni aux dates. Non, je n'y crois pas. Je me refuse à établir la valeur d'une chose sur sa date.", disait Piero Fornasetti. Son fils Barnaba a retenu la leçon. Ici sérigraphie sur porcelaine. Réinvention de Barnaba Fornasetti - Années 2000Laure Narlian/Culturebox
1920
Aujourd'hui l'esthétique de Piero Fornasetti inspire les designers contemporains, dont Philippe Starck. Ce dernier a signé le design de cette chaise Bocca en polypropylène dont le décor est réalisé par Barnaba Fornasetti (2005). La Console Occhi est aussi une réinvention de Barnaba Fornasetti (2011).Culturebox
2020
Exposition "Piero Fornasetti : La Folie Pratique", jusqu'au 14 juin 2015 aux Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli 75001 Paris - Telephone 01 44 55 57 50 - Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h 
Une très belle vidéo en stop-motion sur l'univers de Fornasetti, signée Toni Meneguzzo, est à voir ici > https://vimeo.com/79182978
 Culturebox