Cet article date de plus d'un an.

Découvrir le patrimoine normand avec tous les sens en éveil

Ces parcours sensoriels sont organisés dans tout le département de Seine-Maritime par Sandrine Pérégrine. Une façon de découvrir les monuments sous un nouvel angle.
Article rédigé par Odile Morain
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Des visites sensorielles dans les rues de Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime) organisées par Sandrine Pérégrine (France 3 Normandie)

C'est une visite guidée un peu particulière que propose Sandrine Pérégrine au petit groupe de curieux rassemblés devant l'hôtel de ville de Caudebec-en-Caux. Petit carnet en main, les yeux bien rivés sur l'édifice officiel, les voici chargés d'une mission quelque peu délicate. "Vous allez le dessiner avec la main de votre voisin !", annonce la guide conférencière.

Bien qu'un peu déconcertés les visiteurs se prennent vite au jeu. Car ces visites sensorielles permettent de mobiliser tous les sens des participants. Une manière ludique de découvrir le patrimoine qui a aussi un autre objectif : "On apprend mieux avec son corps, en expérimentant, qu'avec un discours, c'est ce que prouve les neurosciences", assure Sandrine Laurent alias "Sandrine Pérégrine".

Visites sensorielles en Normandie
Visites sensorielles en Normandie Visites sensorielles en Normandie (France 3 Normandie / B. Dunglas / M. Sforza)

Les cinq sens en ébullition

La visite se poursuit à travers les rues de la petite ville au passé médiéval et mène le petit groupe sur le parvis de l'église Notre-Dame. Mais cette fois-ci, c'est munis d'un miroir que les visiteurs observent le monument. Ces déambulations demandent au public d'être acteur et pas juste spectateur. "D'habitude ça fait un peu conférence, alors qu'ici c'est très ludique", se réjouit une participante. "Avec les miroirs on pouvait voir plus de choses qu'on ne voyait pas en haut", raconte la petite Victoire de cinq ans. 


Durant deux heures, les cinq sens sont sollicités. La vue bien sûr, le toucher mais aussi l'odorat et même le goût. "Vous allez me faire une analyse architecturale avec des bonbons !", lance Sandrine. Aussitôt, les visiteurs s'exécutent en essayant de faire le parallèle entre les sucreries qu'ils dégustent et les bâtiments qu'ils observent. "C'est une manière originale de présenter Caudebec-en-Caux en allant chercher nos différents sens", constate un visiteur. 

Des expériences interactives

Cela fait vingt ans que Sandrine Laurent est guide conférencière. Avec le Covid et l'absence des visiteurs étrangers elle a du se réinventer. C'est ainsi que Sandrine Pérégrine est née. Elle a choisi de mettre en place des visites immersives et plus interactives qui s'adressent autant aux adultes qu'aux enfants. Car pour Sandrine, ces découvertes décalées sont surtout le moyen de proposer des formes de médiations innovantes auprès des publics empêchés ou éloignés de la culture. 

Dans le panier de Sandrine on trouve des visites guidées traditionnelles bien sûr mais aussi des visites théâtralisées, des jeux de piste, des rando-contes, des rando-écriture. Entre Rouen et Honfleur, dans les boucles de la Seine normande, Sandrine sème une ribambelle d'expériences surprenantes et enrichissantes qui proposent un regard neuf sur le patrimoine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.