Patrimoine : à la découverte du potager de Louis XIV au Château de Versailles

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Patrimoine : à la découverte du potager de Louis XIV au Château de Versailles
Patrimoine : à la découverte du potager de Louis XIV au Château de Versailles Patrimoine : à la découverte du potager de Louis XIV au Château de Versailles (France 3)
Article rédigé par France 3 - C. Laronce, A. Dupont, B. Géron, C. Berbett-Justice
France Télévisions
France 3
C'est le jardin le moins connu de Louis XIV : le potager du Roi. Créé en 1683 sur d’anciens marécages, il a traversé les siècles.

Le jardin secret du Roi Soleil. À Versailles (Yvelines), le potager de Louis XIV a traversé les siècles. 340 ans après sa création, il se visite toujours. Le havre de verdure, paradis pour les chats, offre une explosion de couleurs et de saveurs. “J’aime bien voir et y faire des découvertes. Voir les jolies couleurs, la juxtaposition de toutes les couleurs”, avance une cliente.

Ici, les fleurs ne se mangent pas seulement du regard. Depuis 20 ans, Antoine Jacobsoh veille sur les lieux. Au milieu des fruits et légumes, il a même créé une parcelle pour des fleurs comestibles. “On doit arriver au moins à 1 500 plantes différentes dans le jardin”, souligne-t-il.  

Le premier café sur le sol français

Créé en 1683 à proximité du Château de Versailles sur un ancien marécage, le potager du Roi a été pensé par Jean-Baptiste Catigny, qui expérimente alors des techniques de culture qui vont faire sensation dans toute l’Europe. “C’est Louis XIV qui a choisi l’emplacement. C'est ici que l’on a produit le premier café sur le sol français. Et c’est également ici que l’on a produit le premier ananas”, explique Alexandra Bonnet, directrice de l’École nationale supérieure de paysage de Versailles.  

Les étudiants à l’École nationale supérieure de paysage sont un peu les héritiers du jardinier du Roi. Ces futrus créateurs d’espaces verts apprennent des savoir-faire ancestraux. “On est poussé à innover, à créer les techniques de demain”, détaille Léo Lemarié, étudiant.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.