Covid-19 : les Yvelines débloquent 15 millions d'euros d'aide au château de Versailles

Ce lieu touristique emblématique de la France, qui accueille 80% de visiteurs étrangers, a connu une baisse "drastique" du nombre de visiteurs, passant de 8,2 millions en 2019 à 2 millions en 2020, soit 70 millions de manque à gagner.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le chäteau de Versailles, le 7 juin 2020 (MICHEL EULER/AP/SIPA / SIPA)

Une aide "d'urgence" de 15 millions d'euros sur trois ans va être apportée par le département des Yvelines au château de Versailles, qui a connu en 2020 une perte de 70 millions d'euros à cause de la crise sanitaire, a annoncé le 23 mars le département.

Cette aide de 5 millions par an permettra le financement de plusieurs projets : la rénovation des organes de sécurité de l'Opéra Royal, la sécurisation des berges du grand canal, la réfection des toitures et des façades de l'aile Nord, l'aile du Midi ou du Grand Trianon. Des travaux d'aménagement vont concerner également l'accueil du public.

"2020 a été une année terrible pour le château"

Fermé pendant 192 jours en 2020, ce lieu touristique emblématique de la France, qui accueille 80% de visiteurs étrangers, a connu une baisse "drastique" du nombre de visiteurs, passant de 8,2 millions en 2019 à 2 millions en 2020, soit 70 millions de manque à gagner.

"2020 a été une année terrible pour le château", a confirmé Catherine Pégard, la présidente de l'établissement public.

"Si on veut que le château de Versailles continue de rayonner dans le monde, il ne faut pas arrêter les chantiers", a-t-elle ajouté, précisant qu'avec "cette aide d'urgence, nous allons pouvoir continuer tous nos projets comme la replantation de dizaines d'arbres dans les jardins et le parc du domaine et l'entretien quotidien".

Pour Pierre Bédier, le président du département des Yvelines, qui finance également la restauration de la Grande écurie (2,8 millions d'euros) et des grilles de l'Orangerie (3 millions), "il est impératif de soutenir le château dévasté par la pandémie car sinon des retards seraient pris sur les rénovations".

En plus du soutien des mécènes, un plan de relance public de 87 millions d'euros sur deux ans a été apporté au château.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.