Cévennes : comment les gardiens du parc veillent à la protection des animaux

Publié
Cévennes : comment les gardiens du parc veillent à la protection des animaux
France 2
Article rédigé par
J.Lonchampt, L.Legendre-Trousset L.Bensimon, J.Cohen-Olivier - France 2
France Télévisions

Comme depuis le début de la semaine, le 13 Heures vous emmène à la découverte des Cévennes. Aujourd'hui, on retrouve Régis, le gardien du parc qui s'inquiète de l’hiver trop doux cette année et des conséquences que cela peut avoir sur les animaux et les végétaux. 

Explorer des sentiers escarpés, Régis en a fait son métier. Depuis 14 ans, il est l’un des gardiens du parc national des Cévennes. "Ce n’est pas facile les chants d’oiseaux, mais les plus communs j’arrive maintenant à les entendre et les identifier", déclare-t-il. Ce spécialiste de la nature est à l’affut. Exceptionnellement, la neige manque cette année.      

Le réchauffement climatique à l’étude   

Tous les jours, Rémi, météorologue, scrute le ciel et ses ordinateurs pour prévoir la météo du lendemain. Depuis des années, la température ne cesse d’augmenter. "Depuis 1990, il y a plus de symboles de chaud que de froid", affirme-t-il. Pour effectuer son travail, il se base également sur des archives centenaires datant du XIXème siècle. Tout était consigné à la main. Avec le réchauffement climatique, certains animaux ont changé de comportement ou d’habitat. Régis, le gardien du parc, installe un système permettant de photographier et étudier les animaux. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.