Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Héritier de 1789 ou esclavagiste, stratège brillant ou guerrier sanguinaire... Faut-il commémorer Napoléon ?

Publié
Article rédigé par franceinfo
Radio France

Alors que la France commémore ce mercredi le bicentenaire de la mort de l'empereur, la figure de Napoléon est un concentré de passions. 

C'est un personnage historique qui continue de diviser 200 ans après sa mort. La France commémore mercredi 5 mai le bicentenaire de la mort de Napoléon. Emmanuel Macron dépose mercredi 5 mai une gerbe au pied de son tombeau sous la coupole des Invalides à Paris. Le chef de l'Etat prononcera un discours à l'Institut de France pour "regarder en face" cet "être complexe" en n'étant "ni dans l'hagiographie, ni dans le déni, ni dans la repentance", indique l'Elysée.

Un exercice délicat car cette figure de l'Histoire reste contestée autant que célébrée. Certains accusent Napoléon d'avoir rétabli l'esclavage et d'être à l'origine de la mort de milliers de personnes lors de ses campagnes militaires. D'autres célèbrent le stratège et l'initiateur de l'Etat moderne, dans le prolongement de la Révolution de 1789. Thomas Snégaroff, historien et journaliste à franceinfo, revient sur les polémiques autour de la figure de Napoléon. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.