Les ossements d'une baleine vieille de 41 millions d'années découverts en Egypte

Baptisée "Tutcetus Rayanensis", cette baleine est un des plus anciens spécimens de son espèce. Le cétacé mesurait 2,5 mètres de long et pesait 187 kg.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une équipe de paléontologistes de l'Université américaine du Caire prend la pause devant les ossements de la baleine basilosauridae découverte en Egypte. (AFP PHOTO / HO / AMERICAN UNIVERSITY IN CAIRO (AUC))

Des archéologues ont découvert les ossements d'une baleine ayant vécu en Egypte il y a 41 millions d'années, l'un des spécimens "les plus anciens de sa famille en Afrique" désormais éteint, a annoncé jeudi 8 août l'Université américaine du Caire (AUC). Cette baleine a été baptisée "Tutcetus Rayanensis", à partir du nom du pharaon-enfant Toutankhamon, de "cetus", qui signifie "baleine" en grec, et de Wadi al-Rayan, la région du Fayoum, au sud du Caire, où elle a été découverte. Il s'agit de "la plus petite baleine basilosauridae découverte à ce jour et un des plus anciens spécimens de cette espèce en Afrique", a affirmé l'AUC dans un communiqué.

2,5 mètres de long pour 187 kg

La découverte de ce fossile représente une "étape cruciale de l'évolution terrestre à maritime des baleines", selon Hicham Salam, membre de l'équipe de recherche qui a trouvé un crâne, des mâchoires, des os et une vertèbre d'un animal de 2,5 mètres de long pour 187 kg. Durant cette étape, les baleines "ont développé des caractéristiques poissonneuses, comme un corps simplifié, une queue puissante, des nageoires et présentent les derniers signes de membres assez visibles pour être qualifiés de jambes, probablement pas utilisées pour la marche mais pour la reproduction", a-t-il détaillé, cité dans le communiqué.

Le fossile a été retrouvé dans une partie de l'Egypte autrefois recouverte d'une mer, où se situe également la Vallée des baleines, qui contient des restes de fossiles "inestimables", d'après l'Unesco. En août 2021 déjà, des archéologues égyptiens avaient découvert le fossile d'une nouvelle espèce de baleine amphibienne datant de 43 millions d'années dans la région de Fayoum. Longue de plus de trois mètres et d'environ 600 kilos, la "Fioumicetus anubis", avait alors été présentée par l'Egypte comme "la baleine la plus féroce et la plus ancienne d'Afrique". En 2018, une équipe de scientifiques avait découvert le premier squelette de dinosaure en Afrique datant de plus de 75 millions d'années.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.