À Lyon, cinq momies du musée des Confluences se refont une beauté avant d’être exposées dans le Var

Le musée lyonnais des Confluences possède une cinquantaine de momies humaines. C’est la deuxième collection la plus importante au monde après celle du musée du Caire en Égypte. Cinq d’entre elles vont bientôt rejoindre Draguignan, dans le Var, pour une grande exposition. En attendant, elles s’offrent une cure de jouvence dans l’atelier de restauration des réserves du musée.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Cinq momies humaines du musée des Confluences à Lyon, sont en cours de restauration.  (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / S. GOLDSTEIN)

Cinquante momies humaines et deux-mille-cinq-cents momies animales. Le musée des Confluences, à Lyon, possède la deuxième collection la plus importante au monde après celle du Caire. Cinq d’entre elles vont rejoindre dans quelques jours l'Hôtel départemental des expositions du Var, à Draguignan, pour y être exposées à partir du 10 juin, aux côtés de momies venues du monde entier.

"C’est assez exceptionnel qu’on prête des momies humaines, même si, d’une manière générale, notre politique de prêts à destination des autres institutions est importante, des milliers d’objets chaque année, mais c’est vrai que là, des momies humaines, c’est assez particulier", explique David Besson, le responsable des collections du musée lyonnais.

FTR

"Momies, les chemins de l'éternité"

Âgées de plus de deux-mille ans, ces momies sont plutôt bien conservées. Mais ce voyage à Draguignan était aussi la bonne occasion pour leur offrir un petit lifting confié aux mains expertes de Laure Cadot, restauratrice du patrimoine, spécialisée dans les matériaux organiques et les restes humains "Toutes les fragilités sont surtout sur les parties de bordures, au niveau des épaules ou sur la partie avant sur les pans de perruque. Des zones exposées qui peuvent prendre des chocs, ont des petites pliures. Ce sont des zones assez fragiles et c’est un travail de patience.

Les cinq momies "lyonnaises" seront donc au cœur de l’exposition évènement de l’Hôtel départemental des expositions du Var à Draguignan baptisée "Momies, les chemins de l’éternité", qui mettra en lumière différentes représentations de momies, leurs usages et en quoi elles sont utiles aux vivants. Le public y découvrira les dernières avancées des connaissances autour des momies égyptiennes, mais aussi des momies d'Asie, d'Afrique, d'Amérique, d'Océanie et d'Europe. En tout, trois-cents objets seront présentés, provenant du musée des Confluences, du Louvre et du Quai Branly, d’autres musées français et étrangers mais aussi de collectionneurs privés.  

Momies, les chemins de l'éternité - du 10 juin au 25 septembre 2022
Hôtel départemental des expositions du Var, 1 boulevard du Maréchal Foch 83300 Draguignan - du mardi au dimanche de 10 h à 19 h - Informations et réservations sur le site du HDE Var.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Archéologie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.