Nuit Blanche : une marée de lettres sur les Berges de Seine pour "redonner la parole aux Parisiens"

L’édition 2017 de la Nuit Blanche débute samedi à 19 heures à Paris. Lors de ce rendez-vous annuel, les artistes contemporains prennent possession des espaces publics. Zoom sur le projet "Marée des Lettres", présenté sur les Berges de Seine. 

Le projet \"Marée des lettres\", du collectif berlinois Invisible playground network, sera installé sur les berges de Seine, pour la Nuit blanche 2017 à Paris.
Le projet "Marée des lettres", du collectif berlinois Invisible playground network, sera installé sur les berges de Seine, pour la Nuit blanche 2017 à Paris. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Paris fait sa Nuit Blanche, à partir de 19 heures samedi 7 octobre, avec pour thème cette année "Faire œuvre commune". L’édition 2017 de cette manifestation annuelle d’art contemporain, créée il y a 15 ans, fait donc la part belle aux collectifs d’artistes et aux œuvres participatives. Parmi elles, le projet "Marée des Lettres", présenté sur les Berges de Seine.

Imaginée par le collectif berlinois Invisible Playground Network, habitué à inventer des jeux, cette œuvre interactive prendra la forme de 45 lettres géantes disposées entre le Pont au Change et le Pont Neuf. C’est une manière de "redonner la parole aux Parisiens en écrivant des messages avec des lettres", explique Charlotte Laubard, la directrice artistique de la Nuit Blanche.

Les gens vont pouvoir s’amuser à voir les messagers changer, pourront faire des photos, remettre ça sur les réseaux sociaux dans un va-et-vient permanent entre le réel et le digitalCharlotte Laubard, directrice artistique de la Nuit Blancheà franceinfo

Le côté ludique repose sur l’application "Marée des Lettres" sur laquelle le public est invité à faire des propositions de messages. Soumis ensuite au vote des autres utilisateurs, les messages qui auront le plus de succès seront inscrits en lettres blanches le long de la Seine. Plusieurs messages seront ainsi sélectionnés et exposés d’ici l’aube.

Dans ce projet qui se veut éminemment démocratique, la participation ne s’arrête pas derrière l’écran de son téléphone portable puisque les lettres seront bougées par des volontaires physiquement présents sur les Berges cette nuit. 

Le projet \"Marée des lettres\", du collectif berlinois Invisible playground network, sera installé sur les berges de Seine pour la Nuit blanche 2017 à Paris.
Le projet "Marée des lettres", du collectif berlinois Invisible playground network, sera installé sur les berges de Seine pour la Nuit blanche 2017 à Paris. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Pendant que des phrases vont naître au fil de l’eau, non loin du Pont Neuf, sous la canopée des Halles, 300 danseurs amateurs et 150 jeunes instrumentistes des conservatoires de Paris feront eux aussi œuvre commune, ce soir, en participant au projet "Mille et Une Danses" du chorégraphe Olivier Dubois.