Wayne Carson, le compositeur d’"Always On My Mind" d’Elvis, est mort

Auteur-compositeur, producteur, deux fois récompensé par un Grammy Award, l’américain Wayne Carson est décédé lundi à l’âge de 72 ans. Il était notamment la plume derrière les mélodies des titres "Always On My Mind" d’Elvis Presley et "The Letter" du groupe pop américain des années 60, The Box Tops.

(Auteur-compositeur pour beaucoup de stars comme Elvis Presley, les Box Tops, ou encore Tina Turner, l'américain Wayne Carson est décédé lundi à l'âge de 72 ans © Capture d'écran Youtube)

L’auteur-compositeur Wayne Carson (Head) est décédé lundi après-midi à l’âge de 72 ans, a  annoncé son épouse au journal américain Springfield News-Leader , quotidien du Midwest des Etats-Unis, où vivait le couple. Souffrant de plusieurs pathologies comme le diabète ou des problèmes cardiaques, l’artiste recevait des soins palliatifs depuis plus d’un mois.

 

Né dans l’état du Colorado, dans l’Ouest des Etats-Unis, d’un duo de parents musiciens, connu sous le nom de "Shorty & Sue", Wayne Carson a été bercé toute son enfance par la musique. A l’âge de 14 ans, il commence à jouer de la guitare, inspiré par la country des années 60, avant de se découvrir également un goût pour le rock’n’roll et de composer ses premières mélodies. Il rencontre son premier succès en 1966, quand Eddy Arnold, chanteur de country américain et véritable icône qui vendra plus de 85 millions d’albums, enregistre une de ses chansons : Somebody Like Me .

L’année suivante, alors âgé de 24 ans, le groupe pop américain The Box Tops est numéro un au hit-parade américain, avec son titre The Letter . La chanson sera reprise de nombreuses fois, notamment par les Beach Boys, Joe Cocker ou encore Al Green.

Mais son plus grand succès demeure le titre Always In My Mind , qu'il disait avoir composé en l'espace de dix minutes à peine. Enregistré une première fois par la chanteuse américaine de pop, Brenda Lee en 1972, elle sera interprêtée par le King du rock'n'roll, Elvis Presley.

En 2008, l'auteur-compositeur, prouve sur la télévision américaine qu'il peut égaler le King sur son propre morceau : 

Si c’est de la version d'Elvis Presley dont la postérité se souvient, c’est la version de du chanteur et guitariste country Willie Nelson qui recevra en 1982, le prestigieux prix Grammy Award de la chanson de l’année. De Mireille Mathieu avec Tu n'as pas quitté mon coeur  à Johnny Cash, en passant par Julio Iglesias ou encore Michael Bublé et Roch Voisine, le titre a été repris au fil des ans, par des chanteurs de nationalités et de styles musicaux très différents.