Cet article date de plus de sept ans.

Vianney : "La variété, ça me va. C'est signe de diversité musicale"

Vianney sort vendredi son deuxième album. Tout en modestie, le chanteur revient pour franceinfo sur son succès fulgurant et son choix assumé de faire de la variété.

Article rédigé par Yann Bertrand
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Vianney a explosé avec son premier album, "Idées Blanches", sorti il y a deux ans à peine (VANESSA MEYER / MAXPPP)

En un seul album, sorti il y a deux ans seulement, il a explosé sur la scène française. Le chanteur Vianney revient vendredi 25 novembre avec un successeur, Vianney, un album éponyme dans lequel il se raconte avec recul et poésie. Un disque taillé pour le succès, varié, œuvre d'un jeune homme qui revendique simplicité et gentillesse, malgré un statut qui a changé avec l'obtention en février dernier de la Victoire de l'artiste masculin de l'année.

Vianney : "J'écris pour parler de ma vie"

Ils sont rares, ces artistes dont on sent que la candeur et la gentillesse ne sont pas des armes de séduction promotionnelles. Vianney est de ceux-là. Un jeune homme de 25 ans, qui se moque visiblement de son statut de nouveau prince de la chanson française. Sa Victoire de la musique ? "Je ne l'ambitionnais pas, c'était une suprise dingue. Mais dix jours après, tu n'y penses plus", avoue-t-il sans ambages.

La variété c'est une sacrée ambition. C'est super noble

Vianney

sur franceinfo

Son deuxième album ressemble à ce qu'il est aujourd'hui : un chanteur qui a grandi, que le succès a frappé sans que cela ne révolutionne sa manière de voir la vie et la musique. L'amour infuse dans ce nouveau disque (Moi aimer toi, J'm'en fous), l'autobiographie aussi (Le Fils à papa), mais aussi l'émotion après les attentats de l'année 2015 (L'Homme et l'âme). Vianney est un beau représentant pour la chanson française. Lui qui connaît le succès sans franchement l'avoir voulu, ne devrait pas amincir la cohorte de ses fans.

Vianney, Vianney (Tôt ou Tard). Album disponible. En tournée à partir de février 2017.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.