Trans Musicales de Rennes : le public sera masqué et assis mais "ça va bouger" promet le programmateur

Dans le public, les jauges seront inférieures à 1 000 personnes et il n'y aura que 40 groupes au lieu de 80.

Le public des Trans Musicales au Parc Expo de Rennes le 12 juin 2015
Le public des Trans Musicales au Parc Expo de Rennes le 12 juin 2015 (THOMAS BREGARDIS / MAXPPP)

Le festival des Trans Musicales de Rennes aura bien lieu en décembre, malgré la crise sanitaire du coronavirus. Cette 42e édition sera "masquée, assise et distanciée" et organisée dans des salles plus petites. Malgré cela, "on ne fait pas une programmation pour des gens assis. Donc ça va groover, ça va bouger", a promis Jean-Louis Brossard, programmateur et cofondateur du festival, mardi 13 octobre sur franceinfo. Selon lui, il y aura un tiers des spectateurs habituellement présents. L'année dernière, le festival avait réuni 56 000 personnes.

Qu'est-ce qui vous a décidé à maintenir le festival ?

Jean-Louis Brossard. D'abord la passion, et le fait que les Trans doivent exister, on a plein d'artistes à montrer. Je sais que ce n'est pas facile, ça va changer par rapport aux autres années, on ne sera pas au grand Parc Expo avec quatre scènes. Les gens seront assis dans des salles avec des jauges inférieures à 1 000, en version dégradée. Il y aura respect des gestes barrières, placement des personnes par les équipes d'accueil et il faudra réserver obligatoirement. Il devrait y avoir un tiers des gens qu'il y avait avant. Il y a moins de groupes aussi, 40 au lieu de 80.

Comment on fait pour que ça soit quand même une fête ?

On ne fait pas une programmation pour des gens assis. Donc ça va groover, ça va bouger, il y a du funk, du hip hop, de la musique électronique... C'est les Trans Musicales ! Ca ne change pas au niveau de la musique.

C'est un risque calculé mais c'est un risque quand même ?

Oui, c'est toujours un risque parce qu'on ne sait pas comment la situation peut évoluer d'ici décembre. Mais on y croit, on se bat pour cela, pour faire un beau festival quoi qu'il arrive. Si le festival est annulé, je pense qu'il y a des aides... mais pour le moment on n'y pense pas trop !