Frank Ocean dévoile deux splendides ballades acoustiques, "Dear April" et "Cayendo"

Ces deux nouvelles chansons annoncent-elles la sortie d'un nouvel album du chanteur et producteur américain Franck Ocean ? Pas sûr.

Le chanteur, compositeur et producteur américain Frank Ocean sur scène au Bonnaroo Festival, le 14 juin 2014 dans le Tennessee (Etats-Unis).
Le chanteur, compositeur et producteur américain Frank Ocean sur scène au Bonnaroo Festival, le 14 juin 2014 dans le Tennessee (Etats-Unis). (JOSH BRASTED / WIREIMAGE / GETTY)

Depuis la sortie en 2016 de son magnifique album Blonde, les nouvelles du chanteur, compositeur et producteur américain Frank Ocean arrivent au compte-gouttes.

L'auteur du tube enchanteur Pink + White sort aujourd’hui de son silence en publiant deux splendides ballades inédites en version acoustique, Dear April et Cayendo, cette dernière étant chantée en partie en espagnol.



Des versions vinyles collector

Quelques chanceux avaient déjà pu découvrir ces deux titres lors du lancement en sa présence des soirées PrEP+ (le nom d’un médicament préventif contre le HIV), en octobre dernier, dans un club new yorkais. Devant le succès de ces deux morceaux, Frank Ocean en avait proposé peu après des versions vinyles, augmentées de deux remixes signés Justice et Sango, en édition limitée disponible uniquement sur son site marchand.

Des fans indélicats, qui venaient tout juste de recevoir ces derniers jours leurs précieuses copies collector, se sont empressés de publier ces inédits sur internet. La décision du mystérieux chanteur reclus âgé de 32 ans de les rendre lui-même disponibles n’y est sans doute pas étrangère.

Un prochain album ?

Ces deux chansons, qui font suite à la publication cet automne des titres DHL et My Room (ci-dessus), relancent cependant une nouvelle fois les espoirs de la sortie prochaine d’un nouvel album, successeur de son troisième album, Blonde, chef d’œuvre absolu de la décennie écoulée en matière de soul contemporaine, à la fois sensuel, élégant et audacieux.

Dans une interview en septembre à W Magazine, Frank Ocean évoquait la tonalité clubbing de son prochain projet, disant être influencé par "les scènes de Detroit, Chicago, techno, house et l’électronique française". Pas une preuve pour autant que l'attente ne sera pas encore longue. Ses admirateurs ont l'habitude d'en baver : la dernière fois, l'insoutenable suspense entre deux albums avait duré quatre ans.