Les Rolling Stones sortent "Living in a Ghost town", un inédit surprise en temps de confinement

Mick Jagger et Keith Richards co-signent cet inédit qui évoque le confinement : il y est question d'un fantôme vivant dans une ville fantôme... 

Mick Jagger et Keith Richards en concert avec les Rolling Stones au Madison Square Garden de New York le 12 décembre 2012 pour le concert de charité en faveur des victimes de l\'ouragan Sandy.
Mick Jagger et Keith Richards en concert avec les Rolling Stones au Madison Square Garden de New York le 12 décembre 2012 pour le concert de charité en faveur des victimes de l'ouragan Sandy. (KEVIN MAZUR / WIREIMAGE / GETTY)

Durant la pandémie, les Rolling Stones ne chôment pas. Après les avoir vus jouer You Can't Always Get What You Want le week-end dernier au concert One World, voilà qu'ils lâchent un inédit par surprise. Ecrit par Mick Jagger et Keith Richards, Living in a Ghost Town a été enregistré à Los Angeles et Londres et parle de ces temps de confinement. 

"I’m a ghost living in a ghost town / You can look for me / But I can’t be found  (...) Life was so beautiful / Then we all got locked down", commence la chanson ("Je suis un fantôme vivant dans une ville fantôme / Vous pouvez me chercher / Mais on ne peut me trouver (...) La vie était si belle / Puis nous avons été enfermés").

Cette chanson au refrain obsédant, du pur Stones dotée d'une belle séquence de Mick à l'harmonica, est le premier morceau original des Pierres qui roulent depuis huit ans. Elle est disponible sur toutes les plateformes de streaming depuis jeudi 23 avril à 18h. Un clip, dans lequel on voit le groupe en studio mais aussi les rues désertes de plusieurs villes du monde, dont Londres et son métro, a été dévoilé peu après.

Ce morceau "avait vraiment besoin de sortir maintenant", selon Keith Richards

"Les Stones étaient en studio pour enregistrer de nouveaux titres avant le confinement et une chanson faisait écho aux temps que nous vivons actuellement", explique Mick Jagger sur Twitter. Sur Beats One d'Apple, il a précisé avoir écrit cette chanson en dix minutes mais avoir aussi réécrit un peu les paroles en temps de confinement afin qu'elles collent encore mieux au présent.


Keith Richards, toujours cash, renchérit : "Nous avons enregistré ce morceau il y a plus d'un an à LA pour un nouvel album, une chose en cours, et puis ca été le bordel Mick et moi avons décidé que celui-ci avait vraiment besoin de sortir maintenant et donc vous l'avez ici”. 

Bonne nouvelle donc : le nouvel album des Stones est bel et bien sur les rails.