VIDEO. "J'ai pensé que ça parlait d'aujourd'hui, dans l'Amérique de Trump" : Iggy Pop raconte l'histoire derrière "We are the people"

C'est en lisant un vieux poème de Lou Reed qu'il a eu l'idée : Iggy Pop raconte à Brut toute l'histoire derrière son morceau "We are the people".

BRUT

"Nous sommes un peuple sans terre. Nous sommes un peuple sans tradition. Nous sommes un peuple sans pays, sans voix, sans miroir."

Ça, c'est un extrait du poème "We are the People" de Lou Reed. Le même poème qu'Iggy Pop a repris pour une de ses chansons, portant le même nom. À l'origine, l'artiste avait une base instrumentale mais n'avait "aucune parole qui allait avec". "Il y a quelque chose qui ne marchait pas", commente-t-il. Jusqu'au jour où le rockeur reçoit un livre inédit des archives de Lou Reed, dans sa maison à Miami.

Le déclic

"La première chose que j'ai vue quand je l'ai ouvert, sur la première page, bam ! Il y avait ce poème", se souvient Iggy Pop. Tout de suite, c'est le déclic. L'artiste voit, à travers ce poème écrit au début des années 1970, quelque chose de très actuel. "J’ai compris ce qu'il disait et j'ai pensé que c'était aujourd'hui dans l'Amérique de Trump." Un choix lourd de sens. Mais Iggy Pop est catégorique : cette chanson n'est pas un acte politique. Il préfère parler de "description" et de "déclaration", aussi peu flatteuse soit-elle. "C'est l'affirmation de Lou Reed. Il y a une affirmation à l'intérieur du poème (…) et ce serait celle de Lou Reed."

VIDEO. \"J\'ai pensé que ça parlait d\'aujourd\'hui, dans l\'Amérique de Trump\" : Iggy Pop raconte l\'histoire derrière \"We are the people\"
VIDEO. "J'ai pensé que ça parlait d'aujourd'hui, dans l'Amérique de Trump" : Iggy Pop raconte l'histoire derrière "We are the people" (BRUT)