The Cure : revoir leur concert de jeudi à Sydney en streaming

Le groupe de Robert Smith célèbrait ces jours-ci les 30 ans de l'album "Disintegration" par une série de concerts en Australie. Le dernier concert avait lieu jeudi, et il était proposé en live streaming dans le monde entier. On peut désormais le revoir mais peut-être pour quelques heures seulement.

Robert Smith lors de l\'intronisation de The Cure au Rock and Roll Hall of Fame le 29 mars 2019 à New York.
Robert Smith lors de l'intronisation de The Cure au Rock and Roll Hall of Fame le 29 mars 2019 à New York. (EVAN AGOSTINI/AP/SIPA / AP)

Cette année, The Cure fête les 30 ans de son huitième album, le brillant Disintegration, considéré par certains comme leur chef-d'œuvre sorti en 1989. A cette occasion, le groupe de Robert Smith a rejoué l'album en intégralité avec "quelques extras" lors d'une série de cinq concerts au Vivid Live festival en Australie.

Bougie sur le gâteau, le dernier concert de cette série, qui avait lieu jeudi 30 mai à l'Opera House de Sydney, était proposé en live streaming sur Facebook (sur le site de l'opéra) et YouTube (ci-dessous). 



"Nous espérons célébrer l'anniversaire de cet album spécial avec vous tous", avait souligné Robert Smith sur son site au sujet de cet évènement, "et souvenez-vous : cet album avait été mixé pour être écouté fort… alors mettez le volume à fond !".

Les surprises du premier concert le week-end dernier

Selon les échos du premier concert de la série, qui s'était déroulé samedi et 25 mai à Sydney, il y avait toutes les raisons d'être au rendez-vous le 30 derrière son écran.

Car The Cure y avait interprété d'abord un paquet de classiques de cet album remarquable long de 71 minutes, comme Lovesong, Pictures of You et Lullaby, mais il avait aussi joué sur scène pour la première fois depuis 17 ans les deux titres qui referment le disque, Homesick et Untitled.

Le public n'était pas au bout de ses surprises : le concert s'était achevé sur un incroyable rappel durant lequel le groupe avait joué une tripotée de faces B et de démos pour la toute première fois, enfilant No Heart, Esten, 2 Late, Babble, Fear of Ghosts, Out of Mind et Delirious Night.

Jeudi 30 mai, The Cure a apparemment renversé la setlist en débutant le show par ces faces B et démos avant de dérouler les titres plus attendus et de terminer sur un rappel avec Three Imaginary Boys et Pirate Ships, une reprise de Wendy Waldman.

Voici quelques témoignages du premier concert à Sydney le 25 mai.

Voir cette publication sur Instagram

Another live debut of <Disintegration> b-side <Babbles> roaring so beautifully in the show. Full of satisfactions. #thecure @sydneyoperahouse @nmemagazine

Une publication partagée par sixdifferentways (@sixdifferentways) le

Voir cette publication sur Instagram

Day 3 <Homesick> another rarely played song in their live shows but sounds so great when played live. #thecure

Une publication partagée par sixdifferentways (@sixdifferentways) le


En attendant la sortie, au plus tôt cet automne, du premier album de The Cure depuis dix ans, que Robert Smith promet comme "sombre", "intense" et "putain de bon", on pourra les voir le 23 août en ouverture du festival Rock en Seine.