Sting vend l'intégralité de son catalogue d'auteur de chansons à Universal, répertoire avec The Police inclus

Le chanteur britannique a vendu la totalité de son catalogue d'auteurs de chansons, comprenant également son répertoire avec The Police, à une branche de Universal Music, a annoncé jeudi cette dernière.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Sting lors de son concert à Nice en octobre 2019 (VALERY HACHE / AFP)

C'est un accord mondial "historique et complet" que vient de réaliser le groupe Universal : l'acquisition de l'intégralité des oeuvres solo de Sting, ainsi que celles réalisées du temps où Sting était le chanteur-auteur-compositeur du groupe "The Police".

Une vente à 250 millions de dollars

La vente représente la dernière en date parmi les artistes qui cèdent leurs droits aux géants de l'industrie musicale. Universal Music Publishing Group (UMPG) n'a pas dévoilé les termes financiers de l'accord dans son communiqué, mais la vente avoisinerait les 250 millions de dollars, selon les estimations de médias américains.

Elle réunit le catalogue de parolier de l'artiste de 70 ans avec celui de sa musique enregistrée, déjà contrôlé par Universal, selon le communiqué. Universal recevra désormais tous les revenus et royalties liés aux oeuvres de l'auteur de tubes comme Every Breath You Take et Roxanne avec The Police, ou encore de Fields of Gold en solo.

"Ravi que mon oeuvre soit respectée"

Dans un communiqué le chanteur s'est dit "ravi" que UMPG gère à présent son catalogue. "Il est absolument essentiel pour moi que l'ensemble de mon oeuvre élise domicile là où elle est estimée et respectée", a déclaré le chanteur, cité dans le communiqué d'UMPG. La détention des droits des catalogues - qui permettent de toucher des royalties à chaque utilisation d'une chanson, qu'il s'agisse d'un téléchargement, d'un passage dans un film ou une publicité - peut se révéler très rentable sur le long terme.

L'ancien bassiste et meneur de The Police ajoute son nom à une liste grandissante de rockstars ayant vendu tout ou partie de leur catalogue musical via des transactions aux montants astronomiques mais jamais officiellement confirmés. En 2021 le "Boss", Bruce Springsteen, a cédé à Sony Music la totalité de ses droits musicaux pour un montant record estimé à près d'un demi-milliard de dollars, tandis que le prix Nobel de littérature Bob Dylan a fait de même avec Universal Music pour une manne de quelque 300 millions de dollars.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.