Oasis fête les 25 ans de ses concerts de 1996 à Knebworth avec la sortie d'un documentaire et d'un album live

Pour célébrer les 25 ans de deux concerts de légende donnés à l'été 1996 au pic de la célébrité d'Oasis, un documentaire, "Oasis Knebworth 1996", était projeté jeudi soir dans des dizaines de salles en France, avant la sortie d'un DVD et d'un album live en novembre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Noel Gallagher d'Oasis au premier des deux concerts de Knebworth, le 10 août 1996. (OASIS KNEBWORTH GIG / JILL FURMANOVSKY ARCHIVE)

Il y a 25 ans, les 10 et 11 août 1996, Oasis donnait deux concerts devenus mythiques à Knebworth, dans un vaste parc au sud de Londres, devant 250 000 spectateurs enthousiastes. La billetterie avait été prise d'assaut et tous les tickets avaient été vendus en 24h.

Selon la légende, 2,5 millions de personnes (plus de 2% de la population du Royaume-Uni à l’époque) avaient tenté d’acheter un billet pour ces deux shows historiques du groupe phare de la Brit Pop, qui triomphait alors avec son second album (What’s The Story) Morning Glory ? La guest-list était à l’avenant : 7000 personnes, dit-on, y étaient listées, dont Kate Moss, Jarvis Cocker et Mick Hucknall.

Un documentaire réalisé par le fils de Ridley Scott

Pour fêter ces deux jours de folie et de triomphe au plus près des fans, Oasis a ouvert ses archives vidéo à Jake Scott (le fils de Ridley Scott) durant le confinement. Le résultat est le documentaire Oasis Knebworth 1996, projeté en salles jeudi 23 septembre à date unique dans de nombreux pays, dont la France, et disponible en DVD et Blu-Ray le 19 novembre.

"Le concert d’une génération" vanté par la bande annonce est surtout l’occasion de revivre durant 1h50 la fièvre des concerts des frères ennemis Liam et Noel Gallagher alors que le groupe, séparé de façon fracassante dans les coulisses de Rock en Seine le 28 août 2009, ne semble pas prêt de se reformer.

"Nous n'avions pas peur", s’est souvenu Noel Gallagher lors d’une avant-première à Londres ces jours-ci, rapporte la BBC. "Si nous devions faire Knebworth demain, nous serions pétrifiés", a-t-il avoué. "Nous avions le sentiment que les fans seraient avec nous quoi qu’il arrive et nous avions droit à l’erreur. Ce n’est pas comme si nous devions conquérir une audience. Nous ne le savions pas alors, mais c’était le pic de la carrière du groupe."

Une brassée de hits interprétés par un groupe à son meilleur

Le réalisateur Jake Scott, 56 ans, n’était pas présent à l’événement mais dit avoir été particulièrement soufflé par la qualité d’Oasis en montant la séquence des trois ballades Cast No Shadow, Wonderwall et The Masterplan. "C’est évident à quel point ils étaient bons et combien ils avaient répété", raconte-t-il au NME. "Noel a dit : nous aurions pu jouer la tête en bas à ce moment-là. Et c’est ce qui saute aux yeux."

Le film alterne des séquences des deux concerts (samedi et dimanche), qui permettent de voir ou revoir sur scène les tubes cultes du groupe comme Supersonic, Live Forever ou Don’t look Back in Anger.

On aperçoit le guitariste des Stone Roses John Squire rejoindre le groupe au rappel et briller sur Champagne Supernova (ci-dessous) avant la reprise finale de I Am The Walrus des Beatles. Le documentaire montre également quelques moments en backstage, dont un Liam hilare en buggy, les bousculades pour la billetterie, la foule extatique reprenant les chansons en chœur, mais on entend aussi des témoignages de musiciens et de fans, aujourd’hui et à l’époque.

"L’intention du film était de vous mettre au cœur de l’événement", précise Jake Scott, soulignant qu’on ne voit personne dans cette marée humaine brandir un smartphone. Ces empêcheurs de jouir pleinement d’un concert n’existaient pas encore.

Pour compléter la célébration de ces deux concerts d’anthologie, un album Live sortira le 19 novembre en CD, DVD, vinyle et Blu-Ray.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.