Cet article date de plus de huit ans.

Les deux Pussy Riot libérées sont de retour à Moscou

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, les deux Pussy Riot libérées cette semaines des camps où elles étaient détenues, sont arrivées vendredi à Moscou en provenance de Sibérie.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nadedja Tolokonnikova, une des Pussy Riot libérées, à l'aéroport de Moscou le 27 décembre 2013
 (Dmitry Serebryakov / AFP)
L’avion des deux jeunes femmes du groupe contestataire Pussy Riot, en provenance de Krasnoïarsk, en Sibérie orientale, a atterri vers 7h GMT à l’aéroport Vnoukovo de Moscou. Accueillies par une vingtaine de journalistes, elles devaient donner une conférence de presse plus tard dans la journée.
 
Maria Alekhina, 25 ans, qui a purgé sa peine à Nijni Novgorod (Volga), avait déjà  été brièvement de passage à Moscou lundi soir après sa remise en liberté, avant de prendre l’avion pour rejoindre Nadejda Tolokonnikova, 24 ans, à Krasnoïarsk, où elle était incarcérée.
 
Des retrouvailles en Sibérie
Après les retrouvailles en Sibérie, les deux femmes, toutes deux mères d'un  enfant en bas âge, ont affirmé leur détermination à se battre contre le système  et pour la défense des droits de l'homme.
 
Maria Alekhina et Nadejda Tolokonnikova, condamnées en août 2012 pour avoir chanté une  prière "anti-Poutine" dans la cathédrale Saint-Sauveur de Moscou, ont été remises en liberté lundi après avoir été amnistiées en vertu d'une loi  approuvée par le Parlement russe la semaine dernière. Elles devaient initialement sortir de détention en mars 2014.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.