Cet article date de plus d'un an.

Damon Albarn sort son deuxième album solo, une méditation sur la solitude et l'environnement

Damon Albarn sort vendredi son deuxième album solo, "The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows". Composé en Islande, il y explore les thèmes de la solitude et de la nature.

Article rédigé par
Yann Bertrand, Matteu Maestracci - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le musicien Damon Albarn ci-contre au théâtre du Châtelet à Paris, en septembre 2020. (JOEL SAGET / AFP)

Un retour en solo, pour un album magnifique. Damon Albarn présente vendredi 12 novembre The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows, son deuxième album solo. Le prolifique leader de Blur et Gorillaz, entre autres, jamais à court de projets, livre ici une oeuvre façonnée en Islande, dans laquelle la musique décrit toute la fragilité de l'environnement.

On le savait, Damon Albarn s'accorde peu souvent le luxe de se poser. "Ça me plaît de faire des disques plus personnels mais je le fais quand je n'ai rien d'autre en route, ils sont comme un luxe", explique-t-il. Alors pour ce nouvel album, l'Anglais confiné s'est posé dans sa maison en Islande, inspiré par la nature, le paysage, sa solitude. Son chant ici raconte tout cela.

Loin de Gorillaz, son méga-groupe, encore plus de Blur, détaché des opéras à écrire, des albums à produire pour les autres, Damon Albarn s'est offert un fantasme. "C'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire sans jamais en avoir l'opportunité. Prendre des musiciens, les installer face à moi, regarder par la fenêtre avec eux et tenter de rendre compte du paysage et du temps qui est toujours spectaculaire en Islande", décrit l'artiste.

Et forcément, le disque qui emprunte son titre au poète environnementaliste John Clare, s'est chargé d'un message. "C'est l'endroit parfait pour méditer à propos de l'environnement. Au loin le glacier n'a cessé de reculer ces vingt dernières années", raconte le musicien.

Damon Albarn conteur plus que chanteur sur un disque parcouru d'une beauté apaisée. Le prince de la pop de ces trente dernières années a-t-il tourné la page ? "Je ne fait pas consciemment de la musique triste ou joyeuse. Je m'épanouis dans une zone étroite entre les deux. Je veux toujours être pop, explique-t-il. En fait c'est vraiment difficile. Plus vous vieillissez, plus c'est compliqué d'être considéré comme un artiste pop." Lui, en vieillissant, ne conçoit décidément que des projets aussi différents que passionnants.

Pour l'instant, pas de concert en solo pour Damon Albarn. Mais il sera bien au festival We Love Green le 2 juin 2022 avec Gorillaz.

Damon Albarn sort son deuxième album solo - Reportage de Yann Bertrand
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.